logo
AIGNES : département de la Haute-Garonne

Free translation-kostenlose Übersetzung-tradução gratuita-traducción gratuita-traduzionegratuita!


panorama
la chaîne pyrénéenne apparaît par temps clair sur toute sa longueur


Agrandir le plan

Aignes est un agréable petit village de 220 habitants environ, édifié à 300 m d'altitude dans les coteaux du Lauragais ; Toulouse se situe à 50 km à vol d'oiseau, vers le Nord.
Pour y accéder, il faut quitter la vallée de l'Ariège à Cintegabelle et prendre la direction de Nailloux, c'est-à-dire partir à travers le Lauragais en direction de l'axe de communication Toulouse-Carcassonne. Il n'y aura que peu de chemin à parcourir car Aignes reste tout proche de la vallée de l'Ariège et de son affluent l'Hers vif ; 2 km seulement l'en séparent.
Les Aignois, en patois les agnérols (écrit à la française), )peuvent accéder à l'autoroute A 66 au niveau de Nailloux distant de 10 km.

vue générale
Le village vu depuis le cimetière

Ce village jouit d'un cadre particulièrement reposant, au sein d'un paysage vallonné portant en majorité des champs cultivés aux couleurs changeantes mais aussi quelques petits espaces boisés et des lignes d'arbres dans les fonds ou en limite de routes ou de parcelles.
Les habitants ont la chance de pouvoir profiter d'un point de vue tout à fait remarquable à la fois sur les coteaux vers l'Est et le Nord mais aussi sur toute la chaîne des Pyrénées vers le Sud et l'Ouest.
Aignes, dont l'économie est basée essentiellement sur l'agriculture, fait partie du canton de Cintegabelle, du Pays Lauragais et de la Communauté des Communes Co Laur Sud avec pour chef lieu Nailloux.


On est agréablement surpris, lorsque l'on prend le temps de parcourir les courtes rues, par l'aspect pimpant de ses habitations et surtout par les travaux d'aménagement et d'embellissement où la brique toulousaine y est souvent mise en valeur.

entrée Ouest
L'entrée en venant de Cintegabelle

espace de jeux
l'espace de jeux

L'espace de jeux pour les enfants, les joueurs de pétanque ou autres est du plus bel effet mais aussi de généreuses dimensions.


fontaine
La fontaine des Tonges aujourd'hui hors service

Les informations historiques, remontent au XIIIe siècle où il est question de Saint Bauzille d'Aignes ; les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem, possesseurs de ce territoire, encouragèrent le gens à s'installer au village.
Au XIVe, Aignes passa sous la juridiction des Consuls de Cintegabelle et fut considéré comme partie intégrante de ce village.
Ce n'est qu'en juillet 1882 qu'Aignes reprit le statut de commune autonome.
Le peintre Guillaume Cammas naquit à Aignes en 1688.
Il fut aussi architecte et nous lui devons la façade du Capitole et l'Académie Royale de peinture de Toulouse.


église
L'église Sainte Baudile et le Monument aux Morts

Cette église eut à subir les dégâts des guerres de religion mais elle échappa de peu à la destruction totale sous la Révolution.
Sa forme actuelle date du milieu du XIXe siècle