logo
Le temps du mois d'août 2004



Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Le scénario de l'été précédent ne s'est pas reproduit, la canicule n'a pas sévi et le mois d'août 2004 a simplement été plus chaud que la moyenne et moins humide.

Comparons tout d'abord ce mois, aux autres mois d'août des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
aoûtt 2004
17.05°
10.5°
28.4°
38.5°
22.7°
47 mm
moyenne des 26 dernières années
15.8°
9.9°
27.9 °
34.8°
21.8°
58,7 mm

Nous voyons donc qu'il s'agit d'un mois de juillet plus chaud que la moyenne, notamment au niveau des minimales et dont la pluviométrie est aux 4/5 de la normale.

Les minimales sont en progrès de presque 0,5° par rapport au mois précédent ; elles se sont maintenues globalement entre 15° et 20° si l'on excepte les deux extrêmes à 22,5° et 10,5°.

Les maximales sont aussi très légèrement en hausse sur celles de juillet, elles ont démarré très haut à 38,5° et ont ensuite oscillé entre 30° et 25° ; la plus basse étant 20,5°.

Le soleil s'est montré généreusement et à part pour 7 jours, il a été accompagné de nuages plus ou moins denses ; 5 journées seulement ont été totalement nuageuses.

Le vent a soufflé pendant environ 15 jours, surtout dans les deuxièmes et troisième semaine.

Les précipitations étalées sur 8 jours, ont apporté seulement 47 mm d'eau, principalement en début de mois. Les orages ont parfois apporté localement beaucoup plus. Cela est tout de même sans commune mesure avec les violents orages qui ont sévi en divers endroits de France et qui ont fait plusieurs victimes.

Encore une fois, le déficit en eau est bien visible en cette fin de mois où le soleil et le vent ont contribué au dessèchement.
Dans les endroits très limités où les précipitations ont été abondantes, une poussée de champignons, notamment de cèpes, a constitué une aubaine inespérée.
On remarque cependant un reverdissement assez timide des bords de chemins, de certains prés et pelouses après les pluies orageuses. La terre reste cependant bien sèche à tel point que les engins agricoles soulèvent encore, dans les champs, des nuages de poussière. Les petits ruisseaux sont totalement à sec tandis que le niveau des rivières et des lacs accuse une baisse importante.
L'irrigation est de plus en plus de rigueur pour le maïs et le soja..

Au potager le même besoin d'arrosage est omniprésent.
Au jardin d'agrément, les tondeuses ont dû reprendre du service pour une seule rotation.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois d'août des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >20°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2003
19,08
14 (1)
11
34,76
25
41,5
26,92
1999
31
1984
0 (2)
24
163,5
1982
12,03
5,5
0
31,4
2
18,76
1981
0
11
(1 )comme en 1994
(2) comme en 1996, 1985, 1980 et 1979

En résumé, ce mois d'août a été tout à fait normal avec ses périodes chaudes, ses orages et ses jours plus froids.
A titre de comparaison, la température moyenne d'août 2003 était de 26,9° pour 22,7° cette année et 20,6° en 2002.
En ce qui concerne la pluie, le problème devient sérieux, le déficit dure depuis 4 mois pendant lesquels il est tombé en tout 130 mm d'eau au lieu de 250 mm ( valeur moyenne).

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo