logo

vue générale
Vue générale du coeur du village avec son église


Agrandir le plan

Beaumont-sur-Lèze est un agréable village de 1600 habitants dont la partie ancienne est érigée à 200 m d'altitude environ, en un ensemble de forme elliptique, au sommet d'une petite colline adossée aux coteaux du Volvestre.
Le reste des habitations, plus ou moins dispersées dans les espaces où la végétation a une place importante, recouvre les pentes de ces coteaux, la plaine alluviale de la Lèze, large de 700 m et les pentes du versant opposé.
Plusieurs hameaux dont Vignolles, Maurat, Le Besi, Saint-Pierre, Pounchet, LesLyons ou Rouget, contribuent à cet habitat diffus.
Le paysage de douces collines portant à la fois des cultures et des zones boisées, la présence d'une rivière et le panorama sur la chaîne pyrénéenne confèrent à ce village un attrait tout à fait appréciable.


entrée Ouest
L'avenue de la Lèze


Beaumont-sur-Lèze n'est cependant pas un village isolé,
la route départementale parallèle au cours de la Lèze, distante de moins de 1 km du centre, permet de rejoindre Muret à 14 km au nord-ouest, Toulouse à 30 km vers le Nord ou bien Foix à 45 km vers le Sud.

portail de l'église
Le tympan du portail de l'église Saint-Martial.

rue
La rue des Ecoles menant à l'église

Beumont-sur-Lèze fait partie du canton d'Auterive (à 14 km vers l'Est) et de la communauté de communes Lèze-Ariège-Garonne dont le siège est au Vernet (à 10 km vers le Nord-est).


L'économie locale est bien diversifiée, l'agriculture y a sa place ; le domaine de Ribonnet a acquis une réputation dans la production et la vente de vin, d'autres secteurs sont présents tels que celui de la construction, du commerce ou des services.
De nombreuses associations animent la vie du village dans des domaines très variés : loisirs, sports, culture, social, etc.
Un cimetière des animaux a été aménagé sur le territoire de la commune.

rue
La rue des Ecoles vue dans l'autre sens


Le village qui fut créé au Moyen-Age, doit son nom à la particularité topographique du lieu à partir duquel on pouvait surveiller les environs, notamment, la vallée de la Lèze. Ce fut donc Belmont qui s'imposa (beau mont).
Sur le sommet de ce mont fut érigé un fort avec mur d'enceinte, château-fort et église ; l'ensemble épousant la forme ovale du relief.
Il ne subsiste actuellement que le tracé en double ovale des rues, qui ont épousé cette structure.
L'actuelle commune résulte de la réunion des seigneuries de Beaumont, Montaut et Ribonnet.
L'église Saint-Martial actuelle, a été reconstruite au XIXe siècle.
La chapelle Saint-Pierre de Celles, de style roman, sans doute construite à l'emplacement d'un sanctuaire gallo-romain, a aussi été récemment restaurée.
La désignation Beaumont-sur-Lèze est apparue pour la première fois au XVIIIe siècle, après la Révolution.
Quatre châteaux sont situés sur le territoire de la commune : La Pescadoure, Pellepoix, Ribonnet et Vignolles.

Pour de plus amples détails sur l'histoire locale et sur la commune en général, consultez le site officiel à l'adresse :
http://www.beaumont-sur-leze.com/ .

coteau
Le versant des coteaux du Volvestre qui domine le village

château de Ribonnet
Le château de Ribonnet ((style Renaissance toulousaine) et ses vignes