logo

pont Calmont
Le pont, l'église et la halle


Agrandir le plan

Calmont est un charmant petit village paisible de 1700 habitants, situé à environ 55 km au sud de Toulouse. Il fait partie du canton de Nailloux qui s'étend dans les coteaux du Lauragais (département de la Haute-Garonne).
Il a été construit en bordure de la rivière l'Hers vif, d'abord sur la rive droite qui est plus élevée et nichée au pied du versant sud-ouest qui sépare la plaine alluviale des coteaux du Lauragais.
L'origine du nom du village vient certainement de calor (chaleur) et de mont ( pente, montée) en raison de son exposition particulièrement bien ensoleillée.
De nombreuses habitations ont été, depuis, installées sur la rive gauche qui est plane et située à 220 m d'altitude.
Cette plaine est particulièrement large ( 7,5 km), car à ce niveau, la plaine alluviale de l'Hers rejoint celle de l'Ariège ; leur confluent est situé à environ 7 km en aval.
L'économie de ce village est basée sur l'agriculture en raison des sols fertiles où les cultures de céréales, maïs et tournesol dominent ; le commerce et l'artisanat y ont également leur part.

Loin des grands axes routiers, Calmont jouit d'un calme très appréciable ; il dispose d'équipements permettant la pratique sportive ou de loisir. Le tissu associatif y est riche et l'équipe municipale dynamique, se montre particulièrement disponible.

Calmont maison fortifiée
La maison fortifiée
Calmont temple
La halle et le temple


Peu d'informations subsistent au sujet de l'histoire de Calmont en raison de la destruction des documents à l'occasion de la grande crue du 23 juin 1875.
Pour résumer, c'est le prieuré de Saint-Sernin de Pauliac, situé à 1 km en aval, qui fut à l'origine du village.
En 1202, il prit le nom de Calmont et pendant les siècles suivants, le village changea de mains, de façon pas toujours pacifique.
Il fut sous la domination du comté de Foix, de Toulouse, de la couronne de France et de divers barons ou comtes, notamment Antoine de Paulo.
Calmont fut très tôt un centre important du protestantisme dans la région.
Cela lui valut son lot de destructions : le temple a été détruit 3 fois, l'actuel (le 4ème), date de 1846.
L'église qui est la 2ème, date de 1690 , elle renferme une toile représentant Sainte Cécile, classée monument historique.
De la maison fortifiée, classée également monument historique, érigée en bordure de l'Hers et gardant le gué, subsistent 2 tours du XIVème siècle ( voir photo ci-dessus).
A 3 km en aval du village, le château de Terraqueuse, dans un domaine de 18 ha entouré de murs, présente encore une tour du XVème siècle et une superbe cour d'honneur de 2500 m².


Il faut souhaiter que la plus grande partie visible de cette belle plaine ne soit pas défigurée par l'implantation d'un énorme aéroport comme il en est malheureusement question depuis quelque temps.
Cela signifierait la mort du village, des nuisances très importantes pour cette région, y compris au niveau de la santé des habitants qui les subiraient et une dévalorisation irrémédiable du patrimoine.

Espérons que les décideurs auront la sagesse d'abandonner ce projet pour des solutions plus raisonnables.


plaine Calmont