place de Gaillac-Toulza


Agrandir le plan


Gaillac-Toulza est un petit village paisible de 910 habitants, situé à 30 km environ au Sud de Toulouse. Il est construit en bordure du Calers qui est un affluent de l'Ariège.
Les maisons les plus anciennes s'organisent autour de la Grand Rue ou parallèlement. Cette rue fait partie d'une route qui relie la vallée de l'Ariège à celle de la Lèze.
La commune se répartit sur un territoire varié de plaines et de coteaux cultivés ou boisés.

vue générale


Ce village fut construit au XII ème siècle par les moines cisterciens de l'abbaye de Calers toute proche. Il fut détruit pendant la guerre des Albigeois, reconstruit en bastide et à nouveau détruit au XVI ème siècle à l'occasion d'autres guerres de religion. En 1845 il comptait 1914 habitants.
La Grand Rue possède des demeures intéressantes : l'ancien couvent, la maison Dorio et la maison Mialhe.
Au cimetière on peut découvrir le caveau de la famille Fauré.
Ce nom, commun dans notre région, était celui d'un instituteur de Gaillac-Toulza ; il épousa une fille du village où ils conçurent le célèbre Gabriel Fauré compositeur et organiste qui naquit à Pamiers en 1845 et composa, entre autres, Prométhée et Pénélope.
L'église dédiée à Saint Étienne puis également à Notre Dame, date du XIII ème siècle, elle subit plusieurs restaurations. Son portail gothique est d'origine et son clocher à arcades date du XVIII ème siècle.

Sur la commune de Gaillac-Toulza , en dehors de l'ancienne abbaye de Calers, on peut voir le château de Verdaïch qui abrite, en partie, une grande clinique de rééducation fonctionnelle.

Quelques kilomètres plus loin, s'est installé, sur un versant ensoleillé, le "Camping naturiste de la Lèze" au lieu-dit "Louise".
Plus près, un circuit de motocross sur terrain très pentu accueille, tous les ans (le 1er mai), , une compétition internationale.
En outre, le village dispose d'un stade de football, d'un terrain de tennis et abrite un éco-musée cantonal.


Retour à la page d'accueil
villages