L'année 2003 a débuté par un premier mois où la grisaille, le vent et la pluie ont été bien présents.
Le froid s'est aussi manifesté chez nous, sans conséquences catastrophiques.

Tout d'abord, comparons ce mois aux autres mois de janvier des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
moyenne des maximales
t.moyenne du mois
pluviométrie
nbre de jours où t.inf ou=à 0°
nbre de jours où t.sup à10°
janvier 2003
1,9 °
9,2°
5,6 °
101 mm
12
16
moyenne des 24 dernières années
1,6°
9,4 °
5,5 °
63,2 mm
11
14,6


Rien de bien exceptionnel donc, à part la pluviométrie, les températures sont parfaitement dans la moyenne des valeurs recueillies depuis 25 ans.

Les minimales sont en baisse de 3,1° par rapport à celles du mois précédent.
Nous avons connu une vague de froid, atténuée par rapport à ce qu'ont subi les régions du Nord et de l'Est de la France pendant la deuxième semaine du mois. Une autre s'amorce en fin de mois.
Cependant les minimales ne sont pas descendues au-dessous de -3,5°; et il y a eu 12 jours de gelées dont 7 jours consécutifs.
Pour mémoire, la vague de froid du début janvier a fait des victimes dans notre pays mais beaucoup plus en Europe de l'Est où, à certains endroits, les températures sont descendues au dessous de - 40°.

Les maximales sont également en recul de 3° environ par rapport à décembre.
Mis à part les deux premières semaines où elles ont connu des hauts et des bas entre 17,5° et 0°, elles se sont maintenues aux alentours de 10° le reste du temps.

Ce mois a été particulièrement venteux puisque le vent a soufflé de façon notable pendant 23 jours ; c'est le vent d'Ouest qui a largement dominé ( c'est celui qui nous amène les perturbations).

L'ensoleillement a été extrêmement limité puisqu'il n'y a eu que 6 journées de plein soleil.

Par contre, les 17 jours de pluie ont apporté 101 mm d'eau, ce qui est presque le double de la valeur moyenne.
A la grande joie des petits et des grands, la neige est tombée, dans la nuit du 5 au 6, apportant environ une couche de 10 cm. Cela n'est pas très important mais déca suffisant pour rendre le paysage totalement différent avec un charme particulier que nous avons pu apprécier presque une semaine, ce qui est rare chez nous.
Côté désagréments dus à la neige et au verglas, rien de bien méchant par rapport aux régions de la moitié Nord de la France où, après des inondations dans les premiers jours de janvier ( en Picardie par exemple ), ont succédé des chutes de pluie verglaçante et de neige accompagnées de grosses formations de verglas, responsables de nombreux accidents et perturbations monstres de la circulation.
Dans les derniers jours du mois, de nouvelles chutes de neige ont fait leur apparition, notamment dans les Hautes Pyrénées voisines où elles ont atteint une importance jamais vue depuis 40 ans. Chez nous, il y avait seulement, au matin du 31 janvier, une minuscule couche même pas mesurable et que le soleil a vite fait disparaître.

La campagne est dans un état stationnaire avec des champs où les céréales d'hiver sont bien verdoyantes.
Seuls arbres à feuilles caduques à se mettre en évidence : les chênes à feuilles marcescentes gardent encore une bonne partie de leurs feuilles mortes qui tomberont à la fin de l'hiver.
Côté ornement, les mimosas ont tenté une timide poussée, quelques uns ont épanoui leurs premières fleurs ainsi que les camélias, mais est-ce bien raisonnable?
Les amandiers, plus prudents, commencent à gonfler leurs bourgeons tandis que ceux des rosiers sont à un stade nettement plus avancé.
Aucune fleur dans les champs ou les pelouses, mais en cherchant bien on peut découvrir les premières pâquerettes, les premiers pissenlits et quelques petites fleurs bleues d'une véronique rampante qui est une mauvaise herbe très commune.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de janvier des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de
gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
nbre jours >10°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2000
13
1996
- 1 (1)
25
1995
132,5
1993
9,5
1992
0
1987
21
1985
- 4,4
- 21,5
3,3
- 0,5
1983
25
1982
5,7
- 1(1)
1
12,8
25
9,25

(1) : comme en 1988

Nous voyons donc que janvier 2003 a été un mois, somme-toute, dans les normes pour notre région ; seule la quantité de pluie a été assez élevée mais sans provoquer d'inondation.

Enfin, pour terminer, un bilan général depuis 1979 en ce qui concerne la température moyenne annuelle et la pluviométrie.




A part en ce qui concerne la pluviométrie qui parait en progression, la moyenne annuelle des températures ne semble pas augmenter de façon flagrante... mais peut-être votre interprétation sera-t-elle différente.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo