logo
graph_janv_05
Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Ce premier mois de l'année 2005 ne paraissait pas trop rigoureux jusqu'à la dernière semaine où une vague de froid est venue nous rappeler que nous sommes bien en hiver.
Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de janvier des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
janvier 2005
1,7 °
- 5 °
9,16 °
14 °
5,43 °
44 mm
moyenne des 26 dernières années
1,7 °
- 5,8 °
9,4 °
16,7 °
5,6 °
68 mm

Malgré l'impression que nous a laissée cette dernière semaine, ce mois se situe, en ce qui concerne les températures, à un niveau à peu près normal ; seule la pluviométrie est faible.

Notre pays est encore resté ce mois-ci, sous l'influence d'un anticyclone qui s'est maintenu au dessus de la France pendant 2 semaines, où nous avons eu de belles journées ensoleillées malgré quelques brouillards. Il s'est ensuite décalé, laissant entrer les nuages qui ont apporté des pluies pendant une semaine. Durant le dernière partie du mois, l'anticyclone centré sur l'Angleterre a eu un effet d'aspirateur pour l'air froid venu de l'Europe du Nord, la neige et le verglas ont fait leur apparition.

Les minimales sont en baisse de 2° par rapport à celles du mois précédent.
Elles ont oscillé entre 9° et -5° ;t il a gelé pendant 14 jours, ce qui est supérieur à la moyenne qui est de 12,8 jours.
Les maximales sont en baisse de presque 1° par rapport à celles de décembre.
Elles se sont maintenues aux alentours de 10° pendant 3 semaines et ont chuté par la suite ; le 27 a été le jour où la température est restée négative dans l'après-midi. Les valeurs extrêmes ont été 13 ° et -1°.
Le soleil s'est seulement montré durant la première moitié du mois
Le vent d'autan a soufflé de façon notable pendant 5 jours des 2 premières semaines ; il a été ensuite relayé par le vent d'Ouest ou de Nord-ouest qui a balayé notre région, parfois avec beaucoup de force et, en tout cas, presque en continu durant les 15 derniers jours, accentuant considérablement la sensation de froid.
Les précipitations , surtout concentrées dans la troisième semaine, ont apporté 2/3 de la quantité normale d'eau.
Nous avons eu de la neige les 34; 26 et 28.
En plaine, la hauteur au sol a été très réduite, voisine de 1 à 2 cm et les températures négatives lui ont permis de rester un peu. La couche de glace à la surface des bassins ou grandes flaques n'a pas encore disparu.

La végétation subi un grand coup de frein qui a stoppé presque toute tentative de reprise et parfois a fini de détruire les parties aériennes de certaines plantes.
Seuls quelques courageux comme le perce-neige osent exposer leurs fleurs aux intempéries.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de janvier des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
t.la plus haute en °
nbre jours >10°
moy mois en °
pluie en mm
2004
176
2000
13
1996
- 1(1)
25
1993
12,74
9,5
1992
0
1987
21
1985
- 4,4
- 21,5
3,3
- 0,5
1983
25
1982
5,7
- 1
1
25
9,25
(1) comme en 1988

Janvier 2005 a donc été un mois d'hiver situé globalement dans la moyenne pour les températures mais il a apporté moins d'eau que d'habitude.
Pour les arbres fruitiers en particulier, ces conditions sont une bonne chose, ils sont maintenus en vie ralentie par le froid, cela diminue les risques de destruction des fleurs par les futures gelées. De plus, pour une bonne floraison une période suffisamment longue de froid est nécessaire.
Nous pouvons donc espérer avoir beaucoup de fruits cet été....... si tout va bien!