logo
La Tour-du-Crieu: département de l'Ariège

Free translation-kostenlose Übersetzung-tradução gratuita-traducción gratuita-traduzionegratuita!


panorama"
Le soir tombe sur les Pyrénées vues depuis La Tour-du-Crieu

Localisation Google Maps

Agrandir le plan

La Tour-du-Crieu est une petite ville de 2600 habitants (les Critouriennes et les Critouriens), située à proximité immédiate de Pamiers, dans son secteur Sud-Est.



L'entrée Ouest ; on aperçoit le clocher de la chapelle et celui de l'église

Le village primitif était organisé autour de l'église centrale mais depuis, et surtout de nos jours, de nouvelles constructions individuelles agrandissent de plus en plus le périmètre de la ville qui va bientôt rejoindre celui de Pamiers.

rue du pal
L'avenue du Pal prolongée par la route de Verniolle

La territoire de la commune est situé dans la plaine alluviale de l'Ariège ; il est arrosé par le Crieu qui rejoint celle-ci au niveau de Saverdun.
Les communications routières y sont nombreuses : celles vers les villages voisins mais aussi la N20 (ou E9) Toulouse-Andorre et la route de Mirepoix.


La mairie

Administrativement, La Tour-du-Crieu fait partie de la région Midi-Pyrénées, de l'arrondissement de Pamiers et du canton de Pamiers-Est.
Cette commune est rattachée à la Communauté de communes du Pays de Pamiers.

église
L'église Saint-Paul

En voiture, les distances par rapport aux villes voisines sont
Pamiers : 5 km ; Foix : 20 km ; Mirepoix : 20 km ; Toulouse : 73 km

place
La place bien ombragée

Le village à l'origine de la ville actuelle semble avoir été fondé au XIIIe siècle , il s'appelait les Allemans et dépendait de l'abbaye Saint-Antonin de Pamiers.
Au XIVe siècle, un paréage fut établi entre le Roi de France et l'évêque de Pamiers.

ancienne mairie
Souvenir du Moyen-Age
salle des fêtes
La salle des fêtes de l'Acacière

Au cours de la croisade contre les Cathares, un tribunal d'inquisition siégea au village, le nom de quelques rues témoigne encore de cette époque, la rue du pal par exemple. Le Fort avec sa prison n'existe plus.
D'autres périodes violentes frappèrent le village ; guerre de Cent ans, pillages, guerres de religion.
Ce n'est qu'en 1915,période de guerre, que fut prise la décision de débaptiser le village et de l'appeler La Tour-du-Crieu.
Un autre nom a été utilisé un certain temps : Saint-Paul du Crieu.
De nos jours, le village a bien grandi et est en pleine expansion en raison de l'agglomération apaméenne toute proche.

pano
Vue du village depuis le hameau de Lasserre ; en arrière-plan, les coteaux du Terrefort.

Pour en savoir plus sur le village, cliquez ici

Retour à la page d'accueil
villages