logo
Le Mas D'Azil : département de l'Ariège

Free translation-kostenlose Übersetzung-tradução gratuita-traducción gratuita-traduzionegratuita!



Vue générale du village qui paraît noyé dans la verdure
en arrière plan, la barrière calcaire que l'Arize traverse au niveau de la grotte.



Localisation Google Maps

Agrandir le plan

Le Mas d'Azil est un superbe village, (environ 1220 habitants) de renommée mondiale pour son site archéologique ; il est niché dans un cadre boisé et vallonné où la roche calcaire affleure en de nombreux endroits, annonçant les Pyrénées toutes proches.
En fait, nous sommes ici dans les pré-Pyrénées puisque ce village se trouve au pied du versant Sud de la chaîne du Plantaurel qui forme une grosse ride parallèle aux Pyrénées.
Les habitations de la partie ancienne sont construites à 300m environ d'altitude, dans une boucle de la rivière Arize, formant une sorte de cuvette.



La place du Champ de Mars et son bel ombrage sous les platanes.

Administrativement, le Mas d'Azil fait partie de la région Midi-Pyrénées et de l'arrondissement de Pamiers , il constitue un chef-lieu de canton et le siège de la Communauté de Communes de l'Arize.
Par la route, les distances aux villes voisines sont
Saint-Girons : 25 km, Pamiers : 30 km, Foix : 30 km, Toulouse 72 km.


L'originale église Saint-Étienne (du XVIIIe siècle) avec son clocher à bulbe de style byzantin et la halle

Pour comprendre l'importance du Mas d'Azil, il faut connaître la particularité géologique du lieu.
Très schématiquement, cette région est constituée de roches dites sédimentaires qui sont souvent d'anciens fonds marins ou lacustres, que la poussée provoquée par l'érection des Pyrénées a plissées et surélevées.
Il n'est donc pas étonnant de trouver dans le sous-sol, des roches de nature et d'âge différents et dans les parties calcaires, une quantité impressionnante de fossiles marins, lacustres ou terrestres.
Ce calcaire, de par sa lente solubilité dans l'eau, a également permis la formation de la célèbre grotte du Mas d'Azil en un endroit où la rivière Arize a rencontré une barrière rocheuse qu'elle a percée sur plusieurs niveaux (on peut également la traverser en voiture).
Il est donc facile d'en déduire que cette grotte a servi d'abri de tout temps, à la fois aux animaux et également aux humains qui y ont laissé de nombreux témoignages de leur présence.
Le nom du village signifiant village-abri est même à l'origine du mot azilien qui désigne une civilisation ou une période préhistorique remontant à près de 10 000 ans et qui se situe entre le Paléolithique et le Néolithique.


Les bords de l'Arize

Le site du Mas d'Azil fut donc très tôt occupé par l'homme, comme l'attestent les ossements, outils et autres traces de son activité.
Pour l'époque historique, les premiers écrits retrouvés, mentionnent au IXe siècle, l'édification d'une des premières abbayes du Midi.
Par la suite, le village, appelé alors Mansus Azilius devient une importante châtellenie, à la suite d'un acte de paréage avec le Comte de Foix, il devint une bastide et fut fortifié.
Les pèlerins venant de l'Aude et se rendant à Saint-Jacques de Compostelle y faisaient étape.


Le pont sur l'Arize

Au XVIe siècle, le protestantisme y fit des adeptes en masse à tel point que le village constitua un bastion très important de cette religion et les catholiques s'y trouvèrent minoritaires et leur religion interdite.
La Mas d'Azil n'échappa pas aux exactions des guerres de religion qui prirent ici une tournure particulière.
En raison du soutien aux Protestants de la part de la couronne de Navarre, plusieurs tentatives des troupes du Roi de France pour rétablir le catholicisme échouèrent.
La plus connue, se situant au début du XVIIe siècle, est le siège, pendant un mois, de la forteresse par une troupe royale supérieure en nombre mais qui fut réduite en fin de compte à capituler.
Ce n'est que quelques années plus tard que les constructions défensives furent détruites et que les moines purent à nouveau s'installer.

Au XIXe siècle La Mas d'Azil fut un centre commercial important aux foires réputées.
Un four à chaux et des filatures de laine assuraient des emplois dans le secteur industriel.



Ci-contre, des maisons à colombages

Le Mas d'Azil est un village touristique très attractif à de nombreux titres.
L'occasion d'un séjour permet de parcourir les nombreux sentiers de randonnée où le relief, la végétation et les points de vue ne laisseront que de bons souvenirs..
Ils sont d'autant plus intéressants qu'ils permettent souvent de découvrir des trésors du patrimoine tels que les dolmens ou les cabanes et murets en pierre sèche réhabilités et même dotés d'un commentaire vocal à déclenchement automatique.
Parfois, au détour d'un chemin, on a la surprise de voir des plantations de figuiers réintroduits ou des chênes truffiers et au printemps, les amateurs d'orchidées sauvages peuvent y admirer diverses espèces, notamment dans les pelouses sèches qui font l'objet d'une mesure de protection.


L'entrée Sud de la grotte ; la route qui la traverse et la rivière sont ici cachées.


Ci-dessus, quelques trésors de l'art magdalénien visibles dans la grotte.

Du côté culturel et éducatif, la grotte reste un pôle incontournable et la visite guidée de ses galeries ainsi que des restes animaux et témoignages de la présence humaine de l'époque magdalénienne ou plus récente est riche d'enseignements et d'anecdotes..
Le Musée de la Préhistoire situé au village permet de découvrir une superbe collection d'armes, d'outils et objets décorés ainsi que les célèbres et énigmatiques galets peints de la période azilienne.


Un des 11 dolmens de la région

Enfin, le Musée-Parc de la Forêt des Dinosaures offre un espace éducatif et ludique très apprécié, à proximité des sites où de nombreux restes de ces animaux ont été découverts.


Le lac de Fillet tout proche

En ce qui concerne le patrimoine bâti en dehors du village, l'église du hameau de Raynaude et son chemin de croix à grandes chapelles érigées sur un versant, sont remarquables.


chapelle et chemin de croix de Raynaude


Le village depuis la Croix qui domine la cuvette.

Grâce aux divers équipements et à la riche vie associative, les possibilités d'activités sportives, culturelles ou de loisir sont nombreuses.
Parmi les manifestations qui sont organisées chaque année, il faut citer la fête de la figue et le concours de tir aux armes préhistoriques.

Retour à la page d'accueil
villages