logo

vue générale
Vue générale du village ; en arrière plan, les Pyrénées


Agrandir le plan

Montgeard est un petit village des coteaux du Lauragais, situé à 35 km au Sud de Toulouse ; on y compte 350 habitants.
Ses habitations sont édifiées à 287 m d'altitude, sur la crête aplatie d'une colline d'où l'on peut profiter du panorama de la chaîne pyrénéenne.
Le paysage environnant est vallonné et en majorité cultivé ; cependant des îlots boisés ou des lignes d'arbres viennent apporter un intérêt supplémentaire et contribuer à rendre cet endroit paisible.
Les habitants y jouissent d'un calme appréciable car la circulation dans le village est réduite.
Il est difficile d'imaginer que l'autoroute A66 est toute proche ; celle-ci permet de rejoindre Toulouse en moins de 1/2 h.


concours d'épouvantails
Tous les ans, a lieu un concours d'épouvantails à l'occasion de la fête locale.

Montgeard n'est distant de son chef-lieu de canton Nailloux, situé plus au Nord, que de 2 km ; c'est à ce niveau que se trouve l'accès à l'autoroute. Il fait partie de la Communauté de Communes "CoLaurSud" dont le siège est également à Nailloux.
L'économie du village est basée sur l'agriculture ; le sol des coteaux à tendance argileuse permet de nombreuses cultures, notamment celle des céréales ou du tournesol.

château
rue des arcades

A gauche, une partie de la façade du château.

Ci-dessus, la rue des arcades avec la halle rénovée
.


La chaleureuse brique rouge est bien présente à Montgeard, dans la construction de demeures anciennes comme le château seigneurial ou bien dans des bâtiments comme la halle ou l'église.

église
portail

L'église avec son clocher d'allure (seulement) défensive et ses gargouilles.
La haute flèche qui devait s'élever au dessus a été remplacée par un simple mur-pignon.
Ci-dessus, le portail d'entrée.


Au XIIIe siècle, le site du village était habité par des agriculteurs et des bergers, on y avait édifié une église dont l'emplacement n'est pas connu avec précision ; elle était appelée Notre Dame des Cabanes.
La bastide (village fortifié) de Mongeard fut bâtie au XIVe siècle afin de créer un centre de peuplement dans cette région appauvrie ; elle en a gardé les rues rectilignes qui se coupent à angle droit.
L'origine de son nom provient à la fois de la topographie :" Mont" qui désigne le sommet de la colline et "Geard" qui dérive de Guiard, sénéchal de Toulouse à l'origine de la fondation de la bastide.
La période qui s'étend du milieu du XVe siècle jusqu'au milieu du XVIe apporta la richesse au village grâce à la culture du pastel. Cette plante tinctoriale permettait d'obtenir un colorant bleu indélébile à partir de ses feuilles dont ont faisait des boules appelées coques ; d'où le nom "pays de cocagne" pour désigner les régions productrices.
Cette richesse permit de construire la nouvelle église grâce aux fonds des nobles ou des marchands pasteliers dont les tombeaux ont été aménagés dans des chapelles. Cette église, classée monument historique, mérite une visite commentée ou documentée.
A la fin du XVIe; siècle, les guerres de religion ne firent heureusement pas trop de dégâts mais la culture du pastel connut un déclin rapide, supplantée par l'indigo tiré de l'indigotier qui demande un climat plus chaud.
Au XVIIe et au XVIIIe, le village s'agrandit et les habitations s'organisent en dehors de la bastide, elles constituent un ensemble appelé le "barry".
L'église fut restaurée en 1861, à peu près dans l'esprit des artisans d'origine.

Une vue depuis le clocher de l'église ; à gauche, les bâtiments du château seigneurial classé monument historique..


toits


A Montgeard, on jouit d'une qualité de vie appréciable en raison de son cadre vallonné et verdoyant et, tout en étant au calme, on reste à proximité de la métropole toulousaine.
Les loisirs n'ont pas été oubliés avec l'aménagement du vaste plan d'eau de la Thésauque situé à proximité du hameau de Roquefoulet et en partie su la commune de Nailloux.
Cette base est dotée d'un camping et d'une zone de résidence qui vont être étendus.

échauguette

A gauche, une échauguette de l'hôtel fortifié
Ci-dessus, le moulin restauré
Ci-dessous, le lac de la Thésauque

lac