logo
PAMIERS (première partie) : département de l'Ariège

Free translation-kostenlose Übersetzung-tradução gratuita-traducción gratuita-traduzionegratuita!



Vue générale de la ville aux trois clochers avec les Pyrénées en arrière-plan.

Localisation Google Maps

Agrandir le plan

Pour une fois, ce n'est pas un village qui est présenté ici mais une vraie ville, et qui plus est, la plus grande du département, bien qu'elle n'en soit qu'une sous-préfecture.
Il s'agit de Pamiers qui, en occitan s'écrit Pamias et se dit Pamios en accentuent le a ; ses habitants (ils sont environ 15 000) sont les Appaméens.



Le Canal au voisinage de l'Office du Tourisme et du Parc

Pamiers occupe une position privilégiée en ce qui concerne la topographie qui lui vaut de constituer la "capitale" de la Basse Ariège et la "porte" vers la "Haute-Ariège".
Bien que construites en plaine, les maisons du centre sont regroupées dans une sorte de cuvette située, 15 m plus bas, en bordure d'un double méandre de la rivière qui coule contre les coteaux du Terrefort.
Cependant cette ville en pleine expansion s'étend de plus en plus sur la plaine, atteignant les petits villages voisins jusqu'à les phagocyter.


Une rue avec des maisons remarquables ; au foind, le Lycée. du Mercadal.

Cette position géographique fait de Pamiers un grand carrefour de communications ; par la route, vers le Nord, Toulouse est à 70 km, vers le Sud, Foix à 20 km, l'Andorre à 90 km et l'Espagne à 130 km, vers l'Est, Carcassonne (Aude) à 105 km et enfin vers l'Ouest, Saint-Gaudens (Haute-Garonne) est à 107 km.
Les communications diversifiées (route nationale RN20, autoroute A66, voie ferrée, réseau de bus, petit aérodrome) ont favorisé les échanges et permis le développement de zones industrielles et commerciales.


L'es bâtiments de la Mairie (ancien évêché) et à droite, le Lycée.


Pamiers offre au visiteur une belle diversité de lieux intéressants pour des raisons diverses : parc, places, abords des canaux, rues commerçantes, et surtout de nombreux monuments ou constructions remarquables, témoins d'un riche passé.
De belles animations dont la Fiesta latine et les Grandes Fêtes d'août qui se déroulent dans les rues et les places, donnent une occasion supplémentaire de découvrir cette ville agréable


Le parc municipal et la Médiathèque installée dans les locaux de l'ancienne Mairie

Actuellement, un important pôle commercial s'est développé à la périphérie Est de la ville avec grandes surfaces, village auto, etc .. il draine un volume important de clients venant de plusieurs dizaines de km à la ronde.
Le nombre de commerces et services au niveau du centre ville, au début en régression, s'est à nouveau rétabli et cette zone sous l'impulsion des commerçants, est plus vivante que jamais avec ses marchés, ses brocantes et ses animations.


La Dame au parapluie ou Dame Blanche
: œuvre du sculpteur Hyppolyte-Jules Lefevbre
dans le parc municipal.

Les établissements d'enseignement public et privé y sont bien représentés ils assurent des études générales, parfois technologiques jusqu'au Bac et quelques unes au delà.


Le Lycée du Mercadal (ancien séminaire)

L'économie de la ville est particulièrement diversifiée car tous les secteurs d'activité y sont bien représentés, aussi bien agricole, industriel (usine métallurgique, laboratoire de mise au point de peintures spéciales), artisanal,commercial ou services.
Le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes (ex 9ème RCP) installé au quartier Beaumont, assure un apport de population appréciable.
Malgré les mesures de suppression qui viennent d'atteindre l'Armée, ce régiment est heureusement maintenu en place.


Un reste de l'enceinte fortifiée : la porte de Nerviau

La pratique des activités de loisirs, sportives ou culturelles ne pose d'autre problème que celui de l'embarras du choix grâce aux locaux et installations appropriées et aux diverses associations dont certaines œuvrent dans le domaine social ou humanitaire.


Le palais de Justice dont l'activité va s'arrêter

On peut apprécier tout le charme des alentours de Pamiers, notamment de ses coteaux boisés d'où l'on peut profiter du panorama des Pyrénées toutes proches,des abords de l'Ariège ou des petits chemins qui serpentent dans la plaine.
Pour cela il existe divers sentiers de randonnée ou des voies que l'on peut emprunter à vélo.


Maisons anciennes dont une à colombages

Pamiers est, du point de vue administratif, un arrondissement regroupant 7 cantons ; c'est aussi le siège de la communauté de communes du Pays de Pamiers forte de plus de 20 communes.


La Tour de la Monnaie reste d'une ancienne fabrique de monnaie.
A droite, détail où l'on peut voir notamment dans la rangée du haut, la Lune, la Dame blanche, Gabriel Fauré né à Pamiers et leSoleil.


La partie historique simplifiée et la présentation des édifices liés à la pratique religieuse fera l'objet de la prochaine page sur Pamiers, le mois prochain.


La place de la République

Retour à la page d'accueil
villages