logo

Saverdun centre
La rue principale

Localisation Google Maps

Agrandir le plan

Saverdun est un village d'environ 4000 habitants situé à 50 km au Sud de Toulouse ; c'est la première agglomération de l'Ariège que l'on rencontre lorsque l'on emprunte la R.N 20 en direction de l'Andorre.
L'essentiel des habitations est disposé de part et d'autre de la rivière Ariège, à 335 m d'altitude environ, mais d'autres ont été construites sur les hauteurs du Terrefort qui, à cet endroit, constituent des talus et terrasses alluviales, entaillés par 2 affluents.
Saverdun est donc en bordure Ouest des plaines alluviales de l'Ariège et de l'Hers réunies, mesurant à ce niveau 7,5 km de large et que l'Ariège commence à traverser, en serpentant, à partir de l'aval du village.
La fertilité du sol a permis le développement agricole basé sur la culture des céréales, du maïs ou du tournesol mais également sur l'élevage.
.

L'économie locale repose aussi sur de nombreuses activités artisanales et commerciales.
Au niveau des loisirs, le village propose un éventail étendu de possibilités : piscine découvrable, tennis, canoë-kayak, circuits de randonnées, base de jet-ski, etc...sans oublier une riche médiathèque.
La production de produits du terroir ou biologiques s'est développée, ainsi que l'hébergement en gîte rural ou chambre d'hôte.
Il existe également un camping naturiste sur le domaine de Pauliac.
Saverdun, faisant partie du Pays des portes de l'Ariège-Pyrénées, est un chef-lieu de canton et abrite le siège d'une Communauté de Communes regroupant 10 villages.

Saverdun mairie
La Mairie


Le site de Saverdun fut très tôt habité
, notamment en raison de la proximité de la rivière ; on a retrouvé des témoignages datant du paléolithique, ( antérieurs à - 10 000 ans), sous forme d'outils et autres objets en pierre.
Certains objets, surtout des armes, datant de l'âge du bronze puis de l'âge du fer ( -1800 à + 50 ans après J C) ont également été collectés.
L'occupation romaine y a laissé des traces (restes de villas) et a apporté une diversité dans la population locale d'origine ibérique et celtique.
Ce brassage de populations s'accentua encore au cours des grandes invasions par les barbares :Vandales, Wisigoths, etc...qui s'accompagnèrent d'inévitables ravages.
Le nom du village est d'origine celtique et il signifie hauteur fortifiée.
Au Moyen-Age, le village était protégé par un château construit en bordure d'un plateau surélevé dominant la vallée, (actuel quartier du Château) et possédait plusieurs églises.
Il dut subir de nombreuses vicissitudes, notamment le cortège de violences et de destructions liées aux guerres de religion à l'occasion de l'hérésie cathare et surtout de la Réforme, car Saverdun était un centre important et un lieu officiel du culte protestant.
Saverdun fut également 'une des villes les plus importantes du comté de Foix, elle resta longtemps le siège d'une grande châtellenie.


Le centre ville

Il subsiste de ces événements lointains une église Notre Dame, un temple protestant et quelques édifices depuis reconstruits dont, par exemple:
- l'ancien hôpital saint Jacques, qui abrite les services des Postes et certains services municipaux
- l'hôtel particulier Durrieu de Madron, où résident les services de la Communauté des Communes
- un moulin farinier reconstruit après la crue de 1640.
Des personnages célèbres sont originaires de Saverdun :
- le pape Benoît XII qui s'appelait Jacques Fournier
- le général Sarrut qui combattit Wellington sous le règne de Joseph Napoléon
- Zacharie Dupuis qui fonda au Canada, alors qu'il était gouverneur intérimaire, le territoire,aujourd'hui résidentiel, qu'il baptisa Verdun en mémoire de son lieu de naissance..

vue générale
Vue générale avec le fronton de l'église, le temple protestant ( au centre de l'image,
1 er bâtiment en partant de la droite) et l'Ariège.