logo


Vue générale

Localisation Google Maps

Agrandir le plan

Saint-Martin d'Oydes est un petit village à vocation agricole de 226 habitants, situé à 232 m d'altitude.
Il est construit dans la petite vallée du Latou qui traverse les coteaux du Terrefort, séparant la vallée de l'Ariège de celle de la Lèze (où finit par se jeter le Latou) et qui sont distantes à ce niveau de 17 km environ.
Toulouse est situé, en empruntant la vallée de la Lèze, à 60 km vers le Nord et Pamiers à 15 km vers l'Est.

La particularité remarquable de ce village est la disposition de ses maisons anciennes, toutes accolées en cercle autour de l'église ; on ne pénètre en voiture dans la rue circulaire intérieure, que par deux passages aménagés dans des maisons. Au Moyen Âge, ces passages n'existaient pas, on devait traverser des maisons pour accéder au centre.Ce village fortifié était entouré de fossés circulaires qui ont été comblés et remplacés par une rue du style chemin de ronde.

porte
L'entrée Ouest vers la rue centrale

boulodrome

Les 1164 ha de la commune s'étendent sur un relief de vallons et de douces collines cultivés et parsemés de haies ou de petits bois.
Quelques lacs collinaires ont été créés pour un apport d'irrigation.




Ci-contre, une sympathique place


mairie

Quatre routes peu fréquentés partent de Saint-Martin et desservent les petits villages voisins à travers le Terrefort.
Des chemins de randonnée serpentent dans les environs et permettent de réaliser de beaux circuits où l'on peut apprécier le spectacle apaisant des coteaux plus ou moins boisés qui s'étendent dans toutes les directions, mais aussi le beau panorama des Pyrénées.

Ci-dessus, la Mairie-Ecole ; ci-contre, l'église


église

clocher
Le clocher

L'église du XIe siècle, à l'origine dédiée à Saint Martin, fut, plus tard, dédiée à Saint Anastase ; elle dépendit de l'évêché de Toulouse.
D'après la tradition, Anastase était un moine de l'Abbaye de Cluny, qui, à son retour d'Espagne, soigna les malades de la peste dans les environs de Pamiers.
Arrivé à Saint Martin, il fut pris de maladie près des remparts.
Le bâton qu'il détenait, béni par Saint Hugues, fit jaillir une source en tombant au sol et lui permit de se rétablir par le pouvoir bénéfique de son eau.
Cette fontaine dite du Cruchet ou Saint Anastase, existe toujours on vient y chercher la guérison de fièvres ou de maladies des yeux.
Anastase mourut à l'occasion d'une épidémie à la fin du XIe. Son tombeau, objet d'une grande ferveur, fut détruit par les protestants au XVIe.
L'église fut fortifiée et son clocher surélevé avec des rangées de créneaux ; au XIXe, sont intervenus des remaniements importants.
Un château seigneurial du XIIe, fortifié jusqu'à la Révolution, se niche dans un écrin de verdure à une centaine de mères, côté Nord.
Il a été transformé en agréable résidence qui a hébergé pendant quelques années, Mr Tony Blair, Premier Ministre anglais, pour ses vacances d'été.