logo
VALS : département de l'Ariège

Free translation-kostenlose Übersetzung-tradução gratuita-traducción gratuita-traduzionegratuita!


vue générale
Le village vu des abords de l'Hers

Localisation Google Maps

Agrandir le plan


Vals est un pittoresque petit village de 80 habitants, construit à la limite de la plaine alluviale de l'Hers vif.
Il est niché à 260 m d'altitude, sur la rive droite, à 200 m de la rivière, dans une échancrure bien exposée au soleil de la base des coteaux qui constituent le prolongement Sud-Ouest du Lauragais.
Bien que situé entre Pamiers et Mirepoix, il reste à l'abri des tracas de la circulation, car la route qui relie ces 2 villes est à 2 km , celle qui traverse le village ne dessert que les petits villages voisins.


vue du village
Vue du village depuis la base de l'église

monument aux morts
Vue du village depuis le Monument aux Morts

Vals dont l'économie est surtout basée sur l'agriculture, fait partie de l'arrondissement de Pamiers, du canton de Mirepoix et de la Communauté de Communes de la Moyenne Vallée de l'Hers.
Au niveau des distances, Mirepoix est situé à 13 km vers l'Est, Pamiers à 14 km vers l'Ouest , Foix à 25 km vers le Sud et Toulouse à 80 km vers le Nord.

l'église

l'escalier d'accès

L'église rupestre dont la base est noyée dans la roche,
domine le village et les alentours de son allure altière et défensive.

Ci-dessus, l'escalier d'accès logé dans l'anfractuosité du rocher.


La configuration topographique et géologique du lieu ont très tôt attiré les humains ; cet endroit tout proche de la rivière constituait un abri stratégique naturel par son excellente exposition au soleil, sa position surélevée offrant une large vue sur la vallée et la présence d'une entaille presque verticale dans la roche, qui devait se prolonger par une caverne dans laquelle l'eau suintait ou coulait par intermittence. En outre, la roche : du poudingue, c'est-à-dire un conglomérat de graviers soudés par un ciment naturel durci, ne devait pas être trop difficile à creuser.
Des habitations de types divers suivant l'époque y furent donc aménagées.
Très tôt également, certainement des millénaires avant JC, la magie de cet environnement lui valut de devenir un lieu de culte.

Une tour carrée crénelée
confère au
clocher une allure milliaire.

le clocher


Vers le Xe siècle, ce furent les Bénédictins qui donnèrent au sanctuaire, son caractère chrétien en édifiant la première église. Les maisons du village qui s'appelait alors Valde Petaria, s'organisèrent autour de cette église.
Par la suite, l'église en partie creusée dans la roche et en partie bâtie, fut remaniée et agrandie, une tour y fut ajoutée puis surélevée.

l'église vue de profil
Selon certains, le clocher serait issu du donjon d'un ancien château-fort


Après avoir gravi les marches en pierre qui remontent dans l'entaille rocheuse, on accède à la "crypte" ou nef inférieure dédiée à Marie, elle est ornée de magnifiques fresques romanes catalanes, d'inspiration byzantine dont les personnages aux grands yeux en amande paraissent fixer le visiteur.
Un double escalier permet d'accéder à l'étage supérieur occupé par la nef principale, orientée différemment par rapport à la précédente. Elle communique avec la chapelle dédiée à Saint-Michel (protégeant de sa hauteur, l'église et le village), située un étage plus haut, dans la tour.
La terrasse au niveau de la nef principale offre un superbe panorama et laisse apercevoir la base d'un temple gaulois au niveau d'une partie appelée le Rahus.

abords  de l'église
A quelques mètres de l'église, la nature reprend ses
droits et de belles promenades sont en perspective

 

panneau sur la place du village
Un panneau au centre du village

De nombreux touristes et pèlerins se rendent chaque année à Vals où une guérison miraculeuse fut signalée en 1842.


panorama depuis Vals
Vue depuis les hauteurs du village :
La vallée de l'Hers, le village de Rieucros, les coteaux et les sommets pyrénéens