logo
Varilhes- département de l'Ariège

Free translation-kostenlose Übersetzung-tradução gratuita-traducción gratuita-traduzionegratuita!


vue d'ensemble
Vue depuis les environs de Dalou
Localisation Google Maps

Varilhes est une ville d'environ 3250 habitants construite dans le piedmont pyrénéen à 330 m d'altitude en bordure de l'Ariège.
Foix au Sud et Pamiers au Nord se situent approximativement à égale distance.


entrée
Entrée de la ville

La ville s'étend sur près de 3 km, le long de la rive droite de l'Ariège où elle épouse le tracé de l'ancienne nationale 20, actuellement D 624.
Sur la rive gauche, des nouvelles maisons ont été implantées, notamment le long de la route amenant à Rieux de Pelleport.

mairie
La mairie et médiathèque

Varilhes est particulièrement bien placée en ce qui concerne les communications car elle se trouve dans la vallée de l'Ariège permettant de relier la région toulousaine aux Pyrénées et donc aussi à l'Andorre.
Elle est de ce fait desservie par la voie ferrée, la route et l'autoroute (N20 à 2X 2 voies).

écoles
Le groupe scolaire

En voiture, les distances par rapport aux villes voisines sont les suivantes :
Pamiers 9 km ; Foix : 10 km ; Mirepoix : 25 km ; Tarascon-sur-Ariège : 26 km ; Sainit-Girons : 48 km ; Toulouse : 78 km ; Caarcassonne : 78 km ; Andorre : 80 km.

eglise
L'église

Administrativement, Varilhes fait partie des classes suivantes :
région Midi-Pyréénes, département de l'Ariège, arrondissement de Pamiers et canton du Val d'Ariège.
La communauté de Communes du canton de Varihes siège à Verniolle.

monument
Le Monument-aux-Morts

Sur le site de Varilhes il a été retrouvé des témoignages de l'occupation humaine datant de la période gallo-romaine.
Il existe notamment encore une construction circulaire gauloise en galets appelée cucurutte.

place
La place Saint-Michel

pans2
pans1

Maisons à pans de bois


pont Vue du pont contre lequel subsiste un reste de fortification médiévale.

A l'époque médiévale, Varilhes fut fortifiée et dotée d'un château aujourd'hui disparu.
Les guerres de religion apportèrent leur lot de désordres et de méfaits.
A l'époque moderne, on déplore la mort de plusieurs habitants déportés. Il existe en ville un musée de la déportation qui retrace cette douloureuse période.