logo
L'amanite des Césars

champignon entier

marge

L'amanite des Césars ou oronge vraie, a pour nom scientifique amanita caesarea ; ce grand et beau champignon méridional pousse dans les bois clairs de chênes ou de châtaigniers, en milieu plutôt sec et calcaire.

Lorsqu'elle sort de terre, elle a l'aspect d'une sphère blanche qui se déchire ensuite dans sa partie supérieure, pour laisser apparaître le chapeau ovoïde, rouge-orangé.
Ce champignon est donc au départ enveloppé dans une membrane blanche et épaisse dont la base appelée volve va subsister.
Le chapeau s'ouvre et se déploie ensuite ; il prend une forme hémisphérique puis s'aplatit peu à peu ; son diamètre peut avoisiner 20 cm. On peut en détacher facilement la "peau" ou cuticule.
Sa surface, de couleur orangée à jaune d'œuf, ne porte pas d'écailles blanches et la bordure présente des stries dans le prolongement des lames.
Celles-ci sont serrées, de couleur jaune vif, elles n'adhèrent pas au pied et produisent des spores blanches.
Le pied, jaune et floconneux, peut atteindre 20 cm de haut, il est cylindrique et renflé à la base qui reste cachée par la volve blanche et épaisse.
Il porte un grand anneau jaune, ondulé, strié et pendant.
La chair blanche et épaisse (jaune sous la cuticule), a une odeur et une saveur faibles.

Ce champignon, qui faisait le régal des Romains , d'où son nom, passe pour le meilleur mais il faut faire attention de ne pas le confondre avec l'amanite tue-mouches dont les lamelles, le pied et l'anneau sont blancs.

Photo du haut : remarquer la volve épaisse et blanche, l'anneau jaune et le pied, de même couleur qui a été entamé par les limaces

Photo du milieu : les stries du bord du chapeau

photo du bas ; les lames jaunes

lames

plantes d'octobre 2005
plantes et météo