Le mouron rouge, mouron des champs ou anagallis arvensis est une plante annuelle considérée comme mauvaise herbe qui pousse dans les terrains cultivés ou non, les bords de chemins et sols légers et drainés ; il appartient à la famille des primulacées.

Ce végétal au port couché est glabre et produit des tiges fragiles à section quadrangulaire.
Les petites feuilles ovales à extrémité pointue sont disposées de façon opposée ; leur face inférieure est ponctuée de noir.

De mai à octobre la floraison intervient sous forme de fleurs solitaires au bout d'un pédoncule plus long que les feuilles.
Leurs 5 pétales sont de couleur vermillon et leur base est pourpre.
Parfois ces pétales sont rose clair, marron, lilas ou bleues.

Le fruit est une capsule sphérique qui présente 5 divisions et s'ouvre à partir d'une fente équatoriale.

Le nom anagallis provient du grec, il signifie littéralement rire-poules ; cela signifie que les poules qui en consomment paraissent gaies.
Cependant les graines sont toxiques pour les oiseaux et la plante entière l'est pour les mammifères.
Le mouron rouge est une plante médicinale diurétique, sudorifique, expectorante et vulnéraire.

Il existe une autre espèce très voisine, le mouron bleu (anagallis foemina) à pétales toujours bleus, pédoncule qui ne dépasse pas les feuilles et fruit avec 5 à 8 divisions.
Mais aussi :
- anagallis minima à minuscules fleurs blanches ou rose pâle
- anagallis tenella, le mouron délicat, vivace à fleurs campanulées roses.

tige, feuilles
fruit