logo
Le temps du mois d'août 2005

graph août 2005
Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par les quantité d'eau tombée en mm, insrites en vert.
Ce mois d'août 2005 a tranché avec le mois précédent, il s'est montré moins chaud et des averses sont venues enfin apporter un peu de l'eau qu'il manquait depuis longtemps.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois d'août des années passées depuis 1979, dans notre région.
moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
août 2005
15,71°
11°
26,90°
32.5°
21.31°
79 mm
moyenne des 26 dernières années
15,87°
9,96°
27,89 °
34,85°
21,91°
59,1 mm

Comme nous voyons donc, ce mois a été plus froid que la moyenne et la pluviométrie 1,5 fois plus élevée.

La protection anticyclonique a joué pendant la première moitié du mois presque en continu puis le temps est devenu plus gris avec le passage de quelques perturbations
En fin de mois, le beau temps s'est rétabli et a fait remonter
le mercure des thermomètres.

Les minimales sont en baisse de 1,5° par rapport à celles du mois précédent.
Elles ont oscillé entre 11° et 20°.
Les maximales accusent 3° de moins par rapport à celles de juillet.
Elles ont dépassé les 30° pendant seulement 8 jours.
Les valeurs extrêmes sont 19° et 32,5°.
Le soleil, bien présent dans la première quinzaine, s'est peu montré par la suite ; les 3 derniers jours semblent prometteurs.
Le vent a soufflé très souvent du secteur Ouest, il n'y a eu que 9 jours de calme dans ce domaine.
Les précipitations réparties sur 7 jours, ont apporté 79 mm d'eau, ce qui est fort appréciable et a constitué un bienfait pour la végétation.

A la campagne, tout a changé, la couleur verte a repris le dessus, l'herbe s'est mise à repousser, les fruits en passe de mûrir ont pu, dans une certaine mesure acquérir une taille décente.
Les agriculteurs ont connu un répit dans leurs travaux d'irrigation, mais la durée en a été bien brève en raison de la remonté des températures, du soleil et du vent.
Le déficit en eau est évidemment loin d'être comblé, le niveau des lacs et des cours d'eaux dont les plus petits sont toujours à sec l'atteste.
Pour s'en rendre compte de manière concrète, il suffit de constater qu'en cette fin août, il est tombé depuis le début de l'année 352 mm d'eau contre 521 mm en moyenne.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois d'août des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >20°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2003
19,08
14 (1)
11
34,76
25
41,5
26,92
1999
31
1984
0 (2)
24
163,5
1982
12,03
5,5
0
2
18,76
1981
0
11
(1 )comme en 1994
(2) comme en 1996, 1985, 1980 et 1979

Août 2005 n'a donc battu aucun record au niveau les critères retenus ici, il a constitué pour la végétation une période de récupération et de régénération parfois insuffisantes lorsque les dégâts de la sécheresse étaient trop importants.
Les estivants ont quand été un peu frustrés par rapport au temps qu'ils espéraient.