logo
L'armillaire couleur de miel

vers l'Index des plantes




L'armillaire couleur de miel ou armillaria mellea est un champignon que l'on remarque très facilement car il pousse en touffes abondantes (mais parfois isolé), sur le pied d'un arbre vivant qu'il parasite ou bien sur son bois mort.

On le reconnaît facilement à ses longs filaments noirs (parfois luminescents dit-on) appelés rhizomorphes que l'on découvre sous l'écorce de l'arbre infesté, sur ses racines ou dans le sol.

Cet armillaire polymorphe a un chapeau d'abord globuleux et fermé par un voile ; il se déploie ensuite mais garde
à sa surface humide et collante.un mamelon central plus sombre, souvent de couleur miel, parsemé de petites squames foncées, plus serrées vers le sommet. Sa marge est finement striée.

Les lames serrées se prolongent sur le pied par une sorte de filet ; leur couleur est blanchâtre au début.
Elles produisent des spores blanches.

Le pied long et fibreux porte un volumineux anneau et il a souvent une base élargie.

La chair est blanchâtre et amère.

Avec le temps, les couleurs de ce champignon s'assombrissent et son odeur devient désagréable.

Le chapeau est considéré comme comestible bien cuit et à l'état jeune mais, en raison des risques de difficultés digestives et autres troubles qui peuvent apparaître suivant les sujets, il est préférable d'éviter de le consommer.

Cet armillaria constitue un véritable fléau pour les arbres qu'il parasite et ses voisins car on n'a pas de remède efficace pour les en débarrasser.
Il provoque une maladie appelée communément le pourridié qui est mortelle pour la plante parasitée, cependant, certains arbres sont résistants (frêne, buis...).
Dans le sol, le réseau des filaments mycéliens de ce champignon peut devenir extrêmement étendu, mettant en péril la santé de très nombreux arbres voisins.