logo
Le bouleau

floraison

Le bouleau blanc ou bouleau verruqueux, (betula verrucosa en latin), est un arbre qui pousse naturellement dans les régions arctiques et tempérées de l'hémisphère Nord ; il appartient à la famille des bétulacées.

Son port élancé est bien connu, il peut atteindre 25 à 30 m et son tronc blanc est particulièrement décoratif avec son aspect soyeux et argenté, strié de lignes plus sombres et s'exfoliant en fines pellicules.
La blancheur de ce tronc est interrompue par des plages écailleuses sombres, surtout à la base.
Même de petit diamètre, ses branches ne sont pas cassantes, ce qui est rassurant quand on grimpe dans l'arbre.
Elles sont longues et les jeunes rameaux brun-luisant sont fins et retombants pour la variété pendula, ce qui donne au bouleau une certaine allure d'arbre pleureur. La surface de ces rameaux porte des glandes à résine qui ressemblent à des petites verrues, d'où l'adjectif verruqueux que l'on attribue à ce bouleau.
Les feuilles caduques globalement triangulaires présentent une double denture et se terminent en pointe. En automne, elles prennent une belle couleur jaune-doré. Le pétiole est relativement long mince et rougeâtre.

En mars-avril, l'arbre fleurit tandis que se déploient les premières feuilles. Cette floraison est intéressante par le nombre de ses chatons, à dominante jaune pour les plus gros et les plus longs qui sont des groupes de fleurs mâles.
Elles fournissent le pollen aux fleurs femelles des petits chatons.

Plus tard, chacune de ces dernières deviendra un fruit sec constitué par une graine minuscule munie de deux ailes.
Dès que les écailles du chaton qui les porte s'écarteront, le vent emportera ces graines par milliers parfois très loin, vu leur faible poids et la portance de leurs ailes.

Cette particularité qui assure aux graines une excellente dispersion permet au bouleau d'être un arbre pionnier dans la colonisation d'un nouveau milieu, après l'installation des lichens, mousses et fougères. Il prospère bien en sol non calcaire, bien drainé, voire pauvre et en situation suffisamment ensoleillée ; il est extrêmement rustique mais sa longévité est limitée

Nous avons donc là un arbre tout à fait remarquable car il est décoratif à longueur d'année ; aussi bien en hiver où la blancheur de son tronc est particulièrement en valeur, au printemps par la profusion de ses chatons, en été par son port élégant associé à son feuillage léger ou en automne où il se pare de belles couleurs dorées. De plus, cet arbre aime la compagnie, on peut le planter en groupes.

Il existe d'autres variétés de betula verrucosa qui sont cultivées à des fins ornementales comme purpurea à feuilles pourpres ou laciniata à feuilles très découpées.
Il existe près de 40 espèces de bouleau dont on commercialise certaines comme :
- betula alleghaniensis au tronc jaune paille, aux feuilles assez grandes et aux jeunes rameaux aromatiques
- b. maximowicziana aux très grandes feuilles et grands chatons, au tronc gris-brun à reflets orangés et aux belles couleurs automnales
- b. platiphylla qui déploie ses feuilles très tôt et dont le tronc est d'un blanc éclatant.
b. nana qui est une forme naine.
A cela s'ajoutent des hybrides qui apparaissent souvent spontanément dans la nature.

Le bouleau est une plante médicinale dont les feuilles sont antiseptiques et diurétiques, elles soignent la goutte et les rhumatismes et aident à dissoudre les calculs. En usage externe, elles soignent les maladies de la peau.
Les bourgeons fournissent une huile cholérétique utilisée en cosmétologie.
L'écorce a une action fébrifuge.
La sève légèrement sucrée permet de fabriquer du sirop et après fermentation, un vin puis un vinaigre.

Signalons enfin que le bouleau fut autrefois appelé arbre de la sagesse car c'est avec ses branches souples que les maîtres d'école corrigeaient leurs élèves pour leur apprendre la discipline et les inciter à l'étude. A méditer....

fruit
La graine ailée




haut de page
écorce

Plantes d'avril 2003
plantes et météo