Cette bruyère appelée erica carnea ( famille des éricacées), est une plante ornementale très commune dans nos jardins ; elle est particulièrement intéressante par la couleur de sa floraison hivernale de longue durée. Il en existe de nombreuses variétés de couleurs diverses.

C'est une plante méritante qui ne demande aucun soin particulier car elle est totalement rustique ; elle pousse naturellement dans les Alpes et fleurit sur un sol enneigé. Avec le temps, sa touffe s'étale et forme des marcottes naturelles que l'on peut détacher pour obtenir de nouvelles plantes identiques.

La bruyère possède des propriétés médicinales intéressantes : c'est un diurétique et un antiseptique urinaire, elle soigne les spasmes, la goutte et les rhumatismes.

Une de ses grandes cousines, la callune arbustive, fournit le bois pour la fabrication des pipes.

noisetier

Le noisetier commun, coudrier ou corylus avellana (famille des corylacées), est un arbuste sans souci qui pousse très bien, même à l'ombre ; sa variété à feuilles pourpres est particulièrement décorative.

Sa floraison
débute très tôt, parfois en décembre si le temps est clément ; elle a la particularité de présenter deux types de fleurs. Les fleurs mâles, les plus visibles, sont appelées chatons, elles ne portent que de très nombreuses étamines jaunes qui fourniront le pollen. Les fleurs femelles sont beaucoup plus discrètes, il faut y regarder de près, pour apercevoir les petits filaments rouges appelés styles, ce sont les extrémités du pistil qui retiendront le pollen.
Sur la photo, la floraison en est à son début, les écailles du chaton s'écartent en découvrant les étamines; et les styles rouges émergent à peine du bourgeon contenant la fleur femelle.

Les noisettes sont des fruits intéressants, délicieuses quand elles se décollent tout juste de leur collerette (involucre). Cependant, elles se conservent très bien mais attention à leur richesse en matière grasse, moins nocive toutefois que les matières grasses animales ; le fruit totalement; sec en contient environ 60%.

Les producteurs de noisettes doivent combattre de nombreux parasites : la saperde creuse des galeries sous l'écorce, des acariens s'attaquent aux bourgeons, des cochenilles ou des pucerons peuvent puiser sa sève et le balanin pond dans le fruit en formation, son ver se nourrira ensuite de la noisette.

Plantes de janvier 2002
plantes et météo