camélia

Le camélia japonica ou rose du Japon est un bel arbuste, parfois de grande taille ; il constitue un élément majeur de la décoration du jardin ou d'intérieur. Il appartient à la famille des théacées.
Son nom lui a été donné en mémoire du père Camelli qui l'introduisit en Europe.

Chez nous, il forme un buisson qui, dans des conditions optimales peut dépasser les 8 m ; c'est alors un arbre.
Les branches
, nombreuses et souples sont assez enchevêtrées ; avec l'âge et le poids des organes qu'elles portent, elles deviennent retombantes.

Les belles feuilles persistantes, larges et entières, sont d'un vert profond ; leur surface brille d'un éclat particulièrement mis en valeur dans une situation ombragée.

La floraison du camélia est un véritable spectacle, elle débute en hiver pour se poursuivre pendant de longues semaines, voire plusieurs mois.
Tout débute par le gonflement d'énormes bourgeons floraux. Les grandes fleurs qui s'épanouissent ensuite sont bien résistantes aux intempéries et persistent longtemps avant de se flétrir.
La palette des coloris disponibles, suivant les très nombreuses variétés, est particulièrement riche.
On a le choix entre les fleurs simples, doubles ou semi-doubles, les pétales blancs, de tons rosés, rouges ou pourpres, parfois panachés.

Le camélia est donc un arbuste très décoratif tout au long de l'année par son feuillage et surtout sa floraison.
Il demande à être installé en situation plutôt abritée et mi-ombragée, dans un sol acide et humeux qui devra rester suffisamment humide ; l'incorporation de terre de bruyère est recommandée.
Moyennant cela, l'arbuste ne posera pas de problème particulier et résistera bien au froid ; la limite semble se situer aux alentours de - 12° à - 15°.

La multiplication peut s'effectuer par semis, bouturage, marcottage ou greffage.

Il existe près de 80 espèces de camelia, tous originaires d'Asie, parmi les plus couramment disponibles, on peut citer :
- c. reticulata qui est un grand arbuste aux grandes fleurs en entonnoir de tons rosés ou rougeâtres
- c. cuspidata qui a de petites feuilles cuivrées au début et de petites fleurs blanc-crème
- c. sasanqua, plus grand et plus rustique que l'espèce japonica, il a des fleurs blanches ou roses délicatement parfumées qui s'épanouissent très tôt.

Il est évident que l'on a obtenu de nombreux hybrides à partir de ces espèces, cela augmente le choix déjà important parmi les tailles, les types de fleurs, les coloris, la rusticité, etc...

Enfin, il faut savoir que le camelia sinensis n'est autre que le théier dont on utilise les feuilles et les bourgeons en infusion.
Le thé de Ceylan est astringent, celui de Chine est tonique et aide à l'élimination des toxines et le thé oolong passe pour faire baisser le taux de cholestérol.
Le thé vert active le système de défenses immunitaires.


Plantes de février 2003
plantes et météo