La cladonie à pyxide ou cladonia pyxidata est un lichen qui pousse sur le sol des bois, des talus ou des bords de chemins ; elle appartient à la famille des cladoniacées.

Cette plante qui ne dispose ni de tige, ni de racine, ni de feuille, est composée de ce que l'on appelle un thalle qui présente ici deux formes différentes.
Le thalle primaire est constitué de petites écailles en forme de feuille, horizontales, fixées au support.
Le thale secondaire est une partie dressée appelée podétion, composée d'un pied de 2 à 3 cm de haut, terminé par une sorte de coupe ;des granulations verruqueuses la recouvrent.

Le thalle d'un lichen est le résultat de l'association d'un champignon qui est responsable de la forme de la plante et d'une algue dont les cellules sont abritées, dans l'épaisseur du thalle, entre les filaments du champignon.
Théoriquement, cette coexistence des deux plantes est appelée une symbiose c'est-à-dire, une association à bénéfices réciproques. Le champignon fournit à l'algue son abri, et l'approvisionne en eau, minéraux, etc..alors que l'algue fournit au champignon des aliments organiques synthétisées grâce à sa chlorophylle. La réalité est plus complexe car des comportements parasitaires ont été mis en évidence.

Au niveau reproduction, ce lichen dispose de moyens efficaces et différents.
A sa surface, des sortes de microboutures à l'aspect poudreux, contenant l'algue et le champignon, se détachent (on les appelle des sorédies), chacune peut régénérer la plante entière lorsqu'elle rencontre les conditions adéquates.
Un fragment de thalle qui se détache à l'occasion d'un choc a aussi les mêmes pouvoirs.
Sur la bordure de la coupe en forme de trompette, des sortes de verrues brun-rougeâtre se forment ; on les appelle des apothécies, elles sont les organes reproducteurs du champignon, leur rôle est de produire et libérer des spores.
Une nouvelle cladonie ne se formera que lorsqu'une spore aura germé et rencontré des cellules de l'algue à laquelle le champignon est habituellement associé.

Les lichens sont des plantes pionnières, capables de vivre dans des milieux très pauvres, leur croissance est très lente et ils ont une longue existence.
Ils sont capables de résister à des conditions très rudes (sécheresse, froid, chaleur, etc...)
Leur handicap dans notre monde moderne est qu'ils accumulent des produits de la pollution comme les métaux lourds qui les font périr. Ainsi, les lichens sont-ils utilisés comme des marqueurs du niveau de pollution.