La consoude officinale ou grande consoude : symphytun officinale, est une plante vivace qui pousse en milieu humide et ombragé, rarement dans le Midi de la France.
Elle appartient à la famille des borraginacées.

Les racines
charnues sont noirâtres à l'extérieur et blanches à l'intérieur.
Cette grande plante très variable qui peut dépasser nettement un mètre de haut, forme des touffes, desquelles se dressent de grandes feuilles couvertes de poils rudes, lancéolées et entières, qui peuvent avoisiner les 50 cm de long.
Les feuilles des pousses florales ont un limbe qui se prolonge sur la tige, formant une sorte d'aile.

Les fleurs terminales sont groupées en inflorescences appelées cymes scorpioïdes.
Leur couleur est variable : rosée, jaunâtre, pourpre plus ou moins foncé ; elles comprennent 5 sépales soudés et des pétales formant une sorte de clochette.
La floraison débute au printemps mais si on coupe les tiges ayant fleuri, elle reprend comme le montrent les photos prises le 18 août.

Les fruits sont noirs et brillants, groupés par 4 dans le calice.

Cette consoude est une plante très utile pour l'agriculture car elle sert à obtenir un amendement végétal du sol (compost, purin), de plus, c'est une plante mellifère.

On l'utilise également pour l'alimentation animale ou humaine mais il faut éviter la consommation régulière et importante de feuilles ou de racines car cela devient toxique pour le foie.

Par ailleurs, la consoude est une plante médicinale dont le nom signifie qu'elle permet la consolidation des fractures et la cicatrisation des plaies
Il vaut mieux éviter d'utiliser une préparation à base de consoude en usage interne.
Par contre, en application sur la peau on obtient des effets anti-inflammatoires, émollients, astringents, et cicatrisants.

fleurs
Plantes d'août 2013
plantes et météo