Le cryptomeria japonica elegans est un conifère d'ornement très original, communément planté chez nous ; il appartient à la famille des taxodiacées.

D'une hauteur de 3 à 7 m, il présente un port compact plus ou moins étagé.
C'est dans son feuillage que réside le principal attrait de cet arbre : les aiguilles très denses, courtes et molles, sont douces au toucher et les extrémités des rameaux ont tendance à retomber gracieusement.
La couleur de ce feuillage est vert-bleuté en été mais dès les premiers froids, il prend une teinte cuivrée à violacée qui le rend particulièrement décoratif.




Ce conifère peut souffrir des grands froids (l'hiver 1985 avec ses -21, 5° en a détruit un chez moi) et la neige qui s'accumule facilement sur ses branches peut lui porter tort.
Il faut lui réserver un sol non calcaire plutôt frais, une exposition assez ensoleillée et abritée des grands vents.
Sa croissance est rapide et ses seuls ennemis sont les araignées rouges.


Le cryptomeria japonica elegans est une des variétés ornementales obtenues à partir de la forme sauvage de cryptomeria japonica qui pousse naturellement en Chine ou au Japon.
Au Japon où on l'appelle sugi, il constitue l'arbre national ; il peut atteindre 70 m de haut et ressemble à un séquoia géant.
Le bois rougeâtre et odorant est facile à travailler, sa résistance à la décomposition lui doit d'être utilisé aussi bien en gros œuvre qu'en menuiserie.
Il est planté dans certains pays comme essence de reboisement.
Parmi les nombreuses variétés décoratives mises au point et dont certaines ont une forme naine, celui présenté ici a la particularité de garder toute sa vie un feuillage de type juvénile.