Ce mois de décembre a été encore un mois humide et relativement doux, avec un ensoleillement qui est resté limité.

Voyons tout d'abord ce qu'il a de particulier par rapport aux mois de décembre des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
moyenne des maximales
t.moyenne du mois
pluviométrie
nbre de jours où t.inf à 0°
nbre de jours où t.sup à10°
décembre 2002
5 °
12,3°
8,6 °
96 mm
3
24
moyenne des 24 dernières années
2,3°
10,6 °
6,5 °
64,7 mm
11
16,6


Nous voyons donc, comme pour le mois précédent, que décembre 2002 a été nettement plus chaud et humide que la moyenne depuis 1979.

Les minimales sont en baisse de 1,3° par rapport à celles du mois précédent.
Elles se sont maintenues globalement aux alentours de 5° et il y a eu seulement 3 jours de gelée
; la température la plus basse a été de -1°.
Les maximales sont également en recul de 3° environ par rapport à novembre.
Après les 10 premiers jours où elles avoisinaient les 10°, elles ont remonté pour se stabiliser aux alentours de 15° tout le reste du mois. Le maximum de 17,5° a été atteint le jour de Noël.

L'ensoleillement s'est fait attendre 10 jours et il est resté irrégulier avec seulement 8 jours de plein soleil.

Il y a eu, comme en novembre, 15 jours pluvieux, apportant 96 mm d'eau, ce qui représente 1,5 fois la valeur moyenne depuis 1979.
Notre région, à nouveau, a échappé aux inondations plus ou moins catastrophiques de milieu et de fin de mois comme en ont connu l'Hérault et l'Ille-et-Vilaine.

Le vent est resté bien présent avec prédominance du secteur de l'autan ; il a soufflé pendant 10 jours de façon appréciable dans cette direction contre 6 jours pour le secteur ouest.

La campagne a désormais son aspect hivernal caractéristique avec ses champs labourés et ses blés d'hiver, ses orges ou ses colzas bien verdoyants. Les arbres à feuilles caduques sont dépouillés de leurs feuilles à l'exception de beaucoup de chênes et la douceur de ce mois a même stimulé la floraison précoce de certains arbres fruitiers comme les pruniers.
Côté ornement, les roses de Noël et les bruyères sont en fleur ; les noisetiers, les forsythias et les cognassiers du Japon démarrent également leur floraison.
Au jardin potager, c'est la trêve hivernale et les seul légumes récoltables sont les carottes, les choux, la salade, les poireaux ou le céleri.
Côté agriculture, à part les traitements chimiques des céréales par exemple, c'est le repos en ce qui concerne les travaux des champs.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de décembre des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
t.la plus haute en °
nbre jours >10°
temp la plus haute en °
moy mois en °
pluie en mm
2001
-0,75
-12
2000
5,8
1
21
27
9,5
1998
14,5
1996
133
1994
-1 (1)
1990
23
5,67
6
2,6
1987
8
1979
14,3

(1) : comme en 2002

Nous voyons donc que décembre 2002 a été un mois clément puisque la moyenne des températures est de 2° au dessus de la moyenne des 24 dernières années. Il a été également l'un des plus humides.

On peut se demander comment le climat a évolué pendant la période étudiée ; voici un graphique qui fait apparaître les variations des températures par saisons depuis 1979.
Pour plus de commodité, les limites des saisons coïncident avec le début et la fin d'un mois.

Nous pouvons constater sans aucun doute que seules les températures hivernales semblent se réchauffer et dans une moindre mesure les températures printanières.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo