La dentelaire du Cap, en latin plumbago capensis, plumbago auriculata ou plumbaago grandiflora, est une très belle plante originaire d'Afrique du sud ; elle appartient à la famille des plumbaginacées.

Il s'agit d'un arbuste sarmenteux au port étalé qui peut être palissé ; ses tiges sont grêles et diffuses et il peut atteindre 3 à 7 m de haut dans des conditions favorables.

Ses feuilles sont entières, simples et ovales ; elles sont disposées de façon alterne. Dans son pays d'origine, elles sont persistantes, chez nous elles tombent en partie (semi-persistantes).

La superbe floraison d'un bleu très doux débute en juin et ne s'arrête qu'en novembre.
Les fleurs ont une corolle à base tubulaire de 4 à 6 cm de long, terminée par 5 pétales étalés portant une nervure plus sombre.

Ce plumbago n'est pas rustique dans la plupart des régions de France : il supporte mal les températures négatives. La solution consiste à le protéger pendant l'hiver.
Pour rassurer ceux que cette remarque météorologique aurait découragés, je dois leur dire que le spécimen que mon voisin avait acheté l'année dernière a passé l'hiver sous un hangar ouvert à tout vent. Il y a eu 15 jours consécutifs de gelées avec un minimum de - 12°.
Les parties aériennes ont été détruites mais cependant la plante a produit des nouvelles pousses avec un peu de retard, il faut l'avouer.

Le type de sol qui lui conviendra le mieux doit être perméable et fertile, il faudra l'arroser suffisamment en période estivale et lui réserver une exposition ensoleillée.

Des vertus médicinales attribuées aux différentes espèces de plumbago sont à l'origine de leur désignation.
Le mot plumbago vient du pouvoir qu'on attribuait à la plante de combattre les intoxications par le plomb, (saturnisme) et le mot dentelaire de son aptitude à soigner les maux de dents.
Le plumbago de Ceylan est utilisé en médecine tropicale contre les rhumatismes, la dysenterie, les maladies de peau, etc...

Plantes d'ocrobre 2002
plantes et météo