digitale

La digitale pourpre ou digitalis purpurea est une plante bisannuelle majestueuse qui pousse naturellement dans les clairières des sols siliceux jusqu'à 1000m d'altitude. Elle appartient à la famille des scrophulariacées.

A la base, en dehors de la période de floraison, une belle rosette de grandes feuilles lancéolées constitue déjà un élément décoratif. Ces feuilles dentées sont très douces au toucher car elles sont couvertes d'un duvet clair, leur face supérieure est comme gaufrée et le limbe paraît se prolonger de part et d'autre du pétiole en formant deux sortes d'ailes. Au niveau de la nervure principale, une coloration pourprée prend naissance vers la base et se prolonge sur le pétiole en s'accentuant vers le bas. A la face inférieure des feuilles, tout le réseau de nervures est en relief très fort.

En période de floraison, (de mai à septembre suivant les endroits), une grande tige se développe jusqu'à 1,50 m de haut, glabre à sa base puis poilue vers le haut ; elle porte des feuilles alternes du même type que les autres mais plus petites.
Cette tige porte une très longue grappe de fleurs en forme de tube dépassant parfois 5 cm de long ; leur ressemblance avec un doigt de gant est à l'origine des noms communs de cette digitale : gant de Notre Dame, gant de bergère, doigt de la Vierge.
D'un calice vert, part une longue corolle pendante pourpre à l'extérieur, terminée par 4 lobes inégaux. L'intérieur de la corolle, souvent plus clair, est parsemé de macules sombres cernées de blanc ; cette cavité de grande dimension permet aux bourdons de s'y introduire pour atteindre la source du nectar. Au passage, leur corps se couvre de pollen qui pourra féconder une autre fleur en se fixant sur le stigmate blanc bien courbé vers le visiteur à l'entrée.

Les fruits sont des capsules pointues remplies de nombreuses petites graines.

Cette plante à floraison spectaculaire se cultive très facilement à condition de ne pas être dans un sol calcaire et elle se multiplie très bien toute seule par semis.

Des formes horticoles de digitalis purpurea ont été développées, surtout pour la variété gloxiniflora elles se distinguent de la forme sauvage par une taille plus grande , une floraison plus abondante et aux coloris plus variés allant du blanc à macules sombres au pourpre intense.
Il existe une vingtaine d'espèces de digitale parmi lesquelles on peut citer :
- digitalis ferruginea à fleurs jaunes et macules couleur rouille
- digitalis lanata très duveteuse, à fleurs blanches ou pourpres qui tolère le calcaire
- digitalis lutea à petites fleurs blanc-jaunâtre
- digitalis thaspsii qui ressemble à la digitale pourpre mais pousse en terrain calcaire et dont la gorge de ses fleurs est rouge sang.

Attention, toutes les parties de la digitale pourpre sont très toxiques! La plante contient un glyciside : la digitoxine, utilisé pour fabriquer un médicament pour le cœur, la digitaline. La digitale lanata contient un poison encore plus puissant : la digoxine. Ces substances agissent sur le cœur, le système nerveux et digestif, de façon puissante et difficile à contrôler.
Il ne faut donc surtout pas absorber une quelconque partie de digitale sans avis médical spécialisé.

fleur digitale
Plantes de juin 2003
plantes et météo