logo
Le dipladenia sanderi

vers l'Index des plantes

dipladenia

Le dipladenia sandrei ou mandevilla sanderi, encore appelé jasmin du Brésil, est une plante originaire d'Amérique tropicale ou subtropicale, il appartient à la famille des apocynacées.

Il forme un buisson dont les pousses les plus vigoureuses sont volubiles ; elles peuvent atteindre dans leur milieu naturel 3 à 4 m de long. Sous nos climats, en extérieur, elles sont beaucoup moins développées mais demandent parfois à être palissées en raison de leur souplese.
Les belles feuilles persistantes sont simples, entières, coriaces et vernissées sur leur face supérieure. A leur sortie, une couleur rougeâtre les teinte puis disparaît peu à peu.

La magnifique floraison s'étale du printemps à la fin de l'automne si le temps n'est pas trop froid et si la plante bénéficie d'un abri.
Les grandes fleurs roses à cœur jaune ont une corolle en tube terminé par à 5 lobes étalés qui se chevauchent partiellement. Elles sont décoratives aussi bien en bouton qu'épanouies.

Le dipladenia est une plante qui aime la chaleur, on l'installera dans un sol drainé et riche à exposition claire sans excès de soleil. Il est tout indiqué pour décorer aussi bien l'intérieur, dans un bac, que l'extérieur, en privilégiant les emplacements abrités car il ne supporte pas le gel. On devra lui fournir suffisamment d'humidité pendant sa période d'activité.
On pourra tailler ses pousses vigoureuses à 3 ou 4 yeux en automne ou en fin d'hiver.

On peut le multiplier par bouturage.

Il existe plusieurs variétés de dipladenia sanderi, celle illustrée ici est la "rosea", encore en fleur sur un rebord de fenêtre en cette fin décembre.
Il existe par ailleurs près de 100 espèces de dipladenia dont :
- d. laxa à fleurs blanches, appelé jasmin du Chili.
- d. splendens à fleurs roses et à tiges volubiles en serre
- d. yellow, grimpante à fleurs jaunes
Le nom dipladenia provient du grec diplos = double et aden = glande ; allusion à la particularité de l'ovaire de la fleur.
Le nom mandevilla a été donné en l'honneur d'un ministre britannique du XIX e siècle, nommé Mandeville.

Attention, le dipladenia est une plante toxique.

plantes de décembre 2003
plantes et météo