logo
L'eucalyptus

eucalyptus

L'eucalyptus ou gommier est un arbre à feuilles persistantes originaire d'Australie ou de Tasmanie, sa culture s'est étendue à de nombreuses régions du monde ; il appartient à la familles des myrtacées.

On trouve facilement en pépinière des eucalyptus gunii et des expériences de reboisement ont été menées chez nous avec des sujets issus de divers croisements entre cette espèce et d'autres, plus résistantes au froid. Ces sujets, comme tous ceux obtenus par reproduction sexuée, offrent une assez grande diversité au niveau de la taille, la forme , la couleur des feuilles ou la période de floraison. En ce mois d'hiver, il n'est pas rare d'en trouver en pleine floraison alors que d'autres ne fleuriront que bien plus tard, c'est pour cette raison que cet arbre est présenté ce mois-ci.

L'eucalyptus gunii peut atteindre 30 m de haut, et il a une croissance rapide, quasi ininterrompue. Les deux exemplaires que j'avais plantés se sont révélés très vite beaucoup plus encombrants que prévu et j'en ai été réduit à les élaguer puis à les étêter, ce qui leur a fait perdre leur belle allure caractéristique.
Le tronc est lisse, couvert d'une mince écorce verte, grise ou teintée de rose. Chaque année, elle se détache en longues lanières presque verticales, légèrement enroulées autour du tronc dont les fibres sont aussi un peu vrillées.
Une sorte de latex sucré (une manne) est exsudé par cette écorce, il est comestible est l'on peut en faire une boisson rappelant le cidre d'où l'autre nom de cet arbre : gommier à cidre.
Les jeunes branches souples portent deux sortes de feuilles assez coriaces:
- les feuilles juvéniles arrondies ou elliptiques, de couleur bleutée
- les feuilles adultes lancéolées, à nervures secondaires peu visibles, de couleur vert glauque.
Cet arbre produit un bel effet décoratif, tant par son port élancé, son feuillage léger dont les jeunes pousses ont une couleur plus claire ou rougeâtre, que par sa floraison. Son écorce et ses feuilles froissées dégagent un agréable parfum aromatique caractéristique.

Les fleurs sont groupées par 3 à l'aisselle des feuilles terminales. Le bouton floral ressemble à une capsule presque conique fermée par un opercule dont la chute libère les étamines, seules parties décoratives de la fleur. Elles forment un bouquet de couleur blanc-crème et attirent beaucoup d'abeilles. Le parfum dégagé par ces fleurs mellifères n'est pas particulièrement agréable.

Le fruit est ne capsule dure fermée par une sorte de disque d'où sortiront les graines par 3 à 5 valves.

On le multiplie par semis ou par une technique de multiplication in-vitro (micro-bouturage).

Cet eucalyptus rustique pousse au soleil dans divers types de sols, pauvres ou non, plutôt frais, mais non calcaires. Il vaut mieux lui éviter une exposition aux grands vents sous peine de le voir se coucher.
Au niveau résistance au froid, il supporte des températures de l'ordre de - 15° à - 18°. Après l'hiver de 1985 où le thermomètre a accusé - 22°, le plus grand de mes deux spécimens, qui dépassait les 10 m après étêtage, a été totalement détruit. Toutes les parties aériennes du second également, mais des nouvelles pousses sont apparues et ont formé en quelques années un énorme bouquet.
Les forêts d'eucalyptus, à en juger d'après celles que nous avons chez nous, sont loin d'avoir l'attrait de celles qui poussent naturellement. Le sous-bois est particulièrement sombre, très peu d'autres plantes s'y sont installées à part les épineux et il n'y pousse pas de champignons intéressants. Cette particularité vient du fait que les racines de ces arbres émettent des substances toxiques qui agissent sur celles des autres plantes.

Il existe, suivant les sources, de 400 à 1000 espèces d'eucalyptus ; pour simplifier, on trouve parmi elles
des espèces qui en dehors de e. gunii, supportent les climats plus froids que ceux des abords de la Méditerranée :
- eucalyptus niphophila qui atteint 7 à 8m
- eucalyptus perriniana qui atteint 10 à 12 m, son écorce est bleu-vert argenté, ses feuilles juvéniles sont soudées et ses feuilles adultes longues et étroites
des espèces, parfois peu rustiques, mais très décoratives :
- eucalyptus globulus qui a un très beau feuillage juvénile bleu et des feuilles adultes en forme de faucille ; il doit être réservé aux régions méditerranéennes
- eucalyptus odorata dont toutes les parties sont aromatiques avec un parfum de menthe poivrée et dont la floraison d'été est rosée
- eucalptus fasciculosa qui a un beau feuillage allongé vert foncé et une spectaculaire floraison rose ; ces deux dernières espèces supportent - 10°
- eucalyptus macrocarpa dont les grandes fleurs rouges sont très belles et les fruits décoratifs ; il lui faut une température supérieure à 3°.
- eucalytptus cornuta qui est un petit arbre à boutons rouges et à fleurs jaunes.
Les espèces fragiles peuvent être cultivées en pot.
Parmi les records, il faut signaler en Australie, un eucalyptus régnans qui dépasse les 100 m et un eucalyptus diversicolor qui aurait dépassé les 132 m. De plus, des variétés adaptées aux sols calcaires existent.

L'eucalyptus a été largement utilisé dans le reboisement des zones désertiques ou marécageuses qui s'en trouvent assainies.
Son bois est utilisé dans la construction et la fabrication du papier ; des manipulations génétiques ont été étudiées pour augmenter sa production de cellulose.
L'eucalyptus est une plante médicinale, la distillation de ses rameaux donne une huile essentielle utilisée en parfumerie et en aromathérapie, elle a des propriétés antiseptiques, antivirales, expectorantes et sans doute anti-inflammatoires, analgésiques et antioxydantes.
Attention, il y a des contre-indications : pour les enfants, les femmes enceintes et certaines maladies rénales, hépatiques ou digestives.

écorce
lanières d'écorce
bouton floral

opercule du bouton floral
feuilles
feuilles juvéniles