L'euryops est un arbuste originaire d'Afrique du Sud, de plus en plus employé dans la décoration individuelle et urbaine ; il appartient à la famille des astéracées ou composées.

L'espèce présentée ici est un euryops chrysamthémoides, il forme un buisson arrondi de 1 à 1,50 m de haut , ses nombreuses tiges sont bien ramifiées et les jeunes rameaux verts, présentent des zones rougeâtres.
Les feuilles persistantes, de 4 à 8 cm de long, se regroupent surtout vers le haut des tiges.
Elles sont d'vert franc, sessiles, de forme allongée et leur limbe présente des divisions plus ou moins profondes formant des lobes pointus et pennés.

L'avantage principal de cet euryops tient à sa floraison.
Quasiment à longueur d'année, la plante se pare d'abondantes et grandes fleurs d'un jaune lumineux, en forme de marguerite, elles sont souvent si nombreuses que le feuillage reste à peine visible.
Le mot euryops vient du grec où eurys signifie grand et ops désigne œil, allusion à la forme de la fleur.

En dehors de cela, le feuillage est en lui-même décoratif, surtout les premières années ; ensuite il est plus clairsemé, à moins que l'on ait pratiqué une taille (pas trop sévère).

La multiplication s'effectue par semis et par bouturage.

L'euryops s'accommode de tous les sols, même secs et apprécie une situation ensoleillée ou, à la rigueur, la mi-ombre.
Par contre, il risque d'être détruit par la gelée, la limite de tolérance se situant vers -5° à -7°.

Il existe près d'une centaine d'espèces d'euryops parmi lesquelles on trouve facilement dans le commerce euryops pectinata aux feuilles gris-verdâtre, sa floraison marque une pause en été.

haut de page

 

euryops feuilles