logo

Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Nous avions oublié un peu à quoi peuvent ressembler des mois d'hiver ; février 2005 nous en a donné un aperçu convaincant dans sa dernière moitié.
Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de février des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
février 2005
0,75 °
- 5 °
8,04 °
13 °
4,39 °
32 mm
moyenne des 26 dernières années
2,3 °
-4,6°
11,1°
18°
6,6 °
62,5 mm

Nous constatons donc que les températures se situent à 2° en dessous de la norme ; pour ce qui est des précipitations, elles sont 2 fois plus faibles que d'habitude.

La première moitié du mois a connu des conditions normales avec des maximales aux alentours de 10° et 3 jours de gelée.
A partir du 14, notre région a été envahie par de l'air froid venu des régions arctiques et cela, de façon durable, à tel point qu'aujourd'hui, lundi 7 mars, les conditions sont encore les mêmes.
Cette vague de froid qui a touché toute l'Europe s'est intensifiée vers la fin du mois et nous a apporté de la neige à plusieurs reprises.
S'il faut désigner des responsables, on peut dire que le très gros anticyclone centré, en milieu de mois, sur le Nord du Groenland, a joué un rôle important ; il s'est maintenu très longtemps en place margé quelques glissements vers l'Est et descend actuellement vers l'Islande.
Comme il n'y avait pas d'autre anticyclone au niveau de l'Ouest ou du Sud de l'Europe, les masses d'air froid et humides du nord de l'Europe ou de la Russie, ont été "aspirées" vers notre pays.
La neige et le verglas ont donc été au menu de nombreux jours, avec leur cortège de désagréments, notamment au niveau des communications.
La neige a été particulièrement abondante dans les Pyrénées où des villages sont restés isolés.
Ces conditions ont fait tout de même des heureux parmi les enfants, les skieurs et autres amateurs de poudreuse.


Les minimales sont en baisse de 1° par rapport à celles du mois précédent.
Elles ont oscillé entre 8,5° et -5° ;t il a gelé pendant 15 jours, ce qui est supérieur à la moyenne qui est de 11 jours.
Les maximales sont également en baisse de 1° par rapport à celles de janvier. Elles n'ont pas connu la hausse habituelle de février et ont varié entre 1° et 13°.
Le soleil a été le grand absent puisqu'il n'a été présent toute la journée que 5 fois.
Le vent dominant a été celui de secteur Ouest ou Nord Ouest pour les raisons énoncées plus haut
Les précipitations se répartissent en 21 mm d'eau de pluie et 11 mm d'eau de fusion de la neige.

La végétation qui avait été déjà maintenue en repos hivernal par les températures basses de janvier, n'a pratiquement pas évolué.
Les dégâts provoqués par les gelées répétés seront plus faciles à évaluer lorsque cette période de froid sera terminée et que les plantes reprendront leur développement.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de février des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de
gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
nbre jours >15°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2005
0
13
2002
- 0,5
1998
15
1990
6,36
16,2
18
23,5
11,38
122
1986
- 0,7
6,8
0 (1)
3,05
1983
- 9
1982
1
1981
   
17
       
(1) : comme en 2003, 1999, 1984 et 1982

Février 2005 a donc été un vrai mois d'hiver, surtout dans sa deuxième moitié.
Cependant la vague de froid a sévi avec plus d'intensité que chez nous dans certaines régions du Nord, de l'Est ou du Centre de la France mais surtout dans d'autres pays d'Europe centrale ou du Nord.