logo



Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Enfin un mois qui n'a pas été plus frais que la normale avec une première moitié ensoleillée et une fin pluvieuse.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de février des
années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
nb de jours
de gelée
moyenne des maximales
temp le plus haute
nbre de jours où maxi>15°
t.moyenne du mois
pluviométrie
février 2011
2,25°
- 3,7°
11
12,70°
16,5°
8
7,48°
35 mm
moyenne des 32 dernières années
2,20°
-5,28°
10,27
11,45°
17,96°
5,39
6,82°
66,42 mm

La température moyenne est supérieure de 0,66° à la norme et il est tombé presque 2 fois moins d'eau que d'habitude

Les minimales sont en progression de 1,8° par rapport au mois précédent, elles ont varié entre -3,7° et 9,3°.
Les maximales ont également progressé (de 2,7°), étagées de 1,3° à 16,5°.
Le soleil a été bien présent au cours des 2 premières semaines puis beaucoup plus discret, nous avons eu 5 journées entières sans nuage.
Le vent a aussi soufflé souvent avec une prédominance du secteur Ouest.
Les précipitations,
réparties sur 10 jours, ont apporté 35 mm d'eau, ce qui est encore bien insuffisant ; il a neigé sur les Pyrénées et ses contreforts, nous avons eu ici, seulement du grésil le 27.

Durant les deux premières semaines, notre région est restée sous la protection d'une grosse formation anticyclonique recouvrant quasiment toute l'Europe du Sud.
Le beau temps a été par la suite balayé jusqu'à la fin du mois par l'arrivée de dépressions venues de l'Atlantique ou remontant du Sud-Est.

Au niveau des événements
climatiques marquants dans le Monde, on peut retenir ce mois-ci :
- des inévitables tempêtes de neige comme en Corée, en Finlande ou aux USA ; au Mexique, une vague de froid a fait plusieurs victimes
- de fortes inondations en Amérique du Sud, meurtrières au Sri-Lanka
- des cyclones dans le Sud-Pacifique et l'Océan Indien
- il faut aussi souligner l'importance et la longueur de la vague de chaleur qui a frappé l'Australie.


Chez nous, la végétation, après les températures froides de janvier, amorce un timide réveil avec les premières fleurs dans les pelouses ou les bordures abritées ;les amandiers ont également débuté leur floraison.
Les jeunes plants de blé prennent de la vigueur et de la couleur grâce aux pluies de ces derniers jours.
Ce faible démarrage végétatif est une bonne chose car l'hiver n'est pas fini et les effets destructeurs des gelées sont toujours à craindre.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de février des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de
gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
nbre jours >15°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2008
             
10.5
2005
0
13
2002
- 0,5
1990
6,36
16,2
18
23,5
11,28
122
1986
- 0,7
6,8
0 (1)
3,05
1983
- 9
1982
1
1981
   
17
       
(1) : comme en 2003, 1999, 1984 et 1982

Ce mois qui ne bat pas de record au niveau des critères ci-dessus, est donc marqué par une augmentation raisonnable des températures et une pluviométrie insuffisante.

Pour terminer, examinons la quantité totale d'eau tombée depuis le début de l'année
:
nous en sommes actuellement à 61,5 mm alors que la moyenne depuis 1979 est de 123,5 mm ; en gros, le déficit correspond au moins à la quantité tombée en 1 mois.
Ajoutons à cela que les réserves neigeuses des Pyrénées ne sont pas très abondantes.

Espérons que les mois qui viennent combleront ce déficit sans trop d'exagération.

Phénologie

Dorrénavent, la page concernant la climatogie du mois se terminera par des observations phénologiques.
La phénologie ést une science qui étudie le rôle joué par le climat dans les phénomènes saisonniers de la vie végétale et animaule.
Nous suvrons chaque mois les étapes du cycle de vie des 4 végétaux ci-dessous.

Observations du 30-3-2011
Le bouleau verruqueux betula pendula

Les écaailles des bourgeons se sont écartéeset les jeunes feuiles commencent à émerger.
Le figuier ficus carica

Les écailles du bourgeon terminal s'écartent et les nouvelles feuilles commencent à sortir.
De part et d'autre les futures figues-fleurs ont déjà grossi.
Le noyer commun juglans regia

Les jeunesfeuilles issues desbourgeons terminaux commencent amorcent leur déploiement.
Le schatons mâles ont grossi et s'allongent.
Le néflier commun mespilus geramnica

Les jeunes rameaux s'allongent, leurs feuilles s'écartent ; seulles les terminales sont resserrées autour du bourgeon floral.
La vigne vitis vinifera

Les bourgeons ont gonflé, les écailles s'écartent et on voit la bourre.
.