Ce deuxième mois de 2003, marqué par deux périodes froides, n'a pas été très humide ni ensoleillé, par contre, le vent s'est fait ressentir souvent, parfois avec une violence excessive.

Tout d'abord, comparons ce mois aux autres mois de février des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
moyenne des maximales
t.moyenne du mois
pluviométrie
nbre de jours où t.inf ou=à 0°
nbre de jours où t.sup à15°
février 2003
2,5 °
9,5°
6 °
63 mm
10
0
moyenne des 24 dernières années
2,3°
11,3 °
6,8°
65,2 mm
11
5,2


Encore une fois, bien que ce mois d'hiver nous soit paru particulièrement long en raison des nombreux jours de mauvais temps, il s'inscrit à peu près dans la moyenne de ces 25 dernières années.
Seules les températures maximales sont en retrait de presque 2 degrés ce qui amène la moyenne du mois à 0,8° en dessous de la norme.

Les minimales sont en hausse de 0,4° par rapport à celles du mois précédent, ce qui est relativement peu.
Nous avons connu une première période froide du 5 au 9, la deuxième a été plus accentuée, ( du 15 au 19 ).
La température la plus basse a été chez nous - 5° alors qu'il a fait - 14° à Charleville-Mézières en début de mois.

Les maximales ont seulement progressé de 0,3° environ par rapport à janvier.
Pendant les deux périodes de froid, elles ont oscillé autour de 5° et le reste du mois, elles se sont maintenues entre 10° et 15° alors qu'habituellement , elles s'approchent souvent de 20°. C'est surtout cette dernière particularité qui a donné l'impression de vivre un mois de février froid ; pour les températures minimales nous en avons déjà connues de plus basses.

Ce mois a été très venteux puisque le vent a soufflé de façon notable pendant 21 jours.
Il y en a eu pour tous les goûts puisqu'au vent d'ouest, parfois très fort; ont succédé du vent du nord ou du nord-ouest et, en fin de mois du vent d'autan pendant une semaine.
Il faut dire, pour ceux qui ne le connaissent pas, que ce vent est particulièrement difficile à supporter quand il est fort.
Il a la réputation d'énerver les gens, de réveiller leurs douleurs ou d aggraver l'état des malades. Quoi qu'il en soit, on a beaucoup plus l'impression de froid un jour où il y a 10° sous abri et du vent d'autan que lorsqu'il ne fait que 0° sans vent.
Il a même soufflé en tempête pendant 3 jours, occasionnant de nombreux dégâts aux habitations, aux arbres et aux lignes électriques.

L'ensoleillement a été, ce mois-ci encore, extrêmement limité puisqu'il n'y a eu que 7 journées de plein soleil.

Côté pluie, l'essentiel des 63 mm d'eau du mois est tombé pendant les 5 premiers jours alors qu'une grande partie de la France était recouverte de neige, puis que le Sud-ouest était affecté par des inondations.
Pendant la deuxième période froide, quelques flocons se sont montrés sans former de couche neigeuse appréciable.
Les Pyrénées toutes proches sont toutefois recouvertes d'un manteau immaculé d'une épaisseur rare pour la saison.

Dans la campagne, très peu de changement en raison du froid. Les agriculteurs reprennent les travaux de préparation du sol.
Seuls quelques fruitiers précoces ont fait évoluer leurs bourgeons à fleurs qui annoncent une éclosion imminente.
Côté ornement, les mimosas ont épanoui les fleurs qui n'ont pas été "grillées " par les gelées ; peu de nouvelles plantes à fleurs se mettent en évidence à part quelques violettes, des crocus et baient des jacinthes.
Les températures basses de février sont bénéfiques aux végétaux qui ont besoin d'une période de froid suffisamment longue pour fleurir et fructifier convenablement ; c'est le cas de nos arbres fruitiers.
Par ailleurs, en raison du froid, la floraison de ces arbres a été retardée par rapport à ce qui ce produit assez souvent et c'est tant mieux car cela les mettra peut être à l'abri des dégâts du gel à venir.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de février des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de
gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
nbre jours >15°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2002
- 0,5
1998
15
1990
6,36
16,2
18
23,5
11,38
122
1986
- 0,7
6,8
0 (1)
14,5
3,05
1983
- 9
1982
1
1981
   
17
       

(1) : comme en 2003, 1999, 1984 et 1982

Nous voyons donc que ce mois de février 2003 se situe à peu près à mi-chemin des conditions que l'on a connues en 1990 et 1986 ; ces deux années occupant des positions extrêmes en ce qui concerne le niveau des relevés.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo