logo
le figuier

Le figuier,ou ficus carica est un arbre fruitier cultivé de très longue date dans les pays méditerranéens ; il semble originaire du Moyen-Orient et les formes actuelles sont certainement des hybrides résultant de divers croisements entre les espèces spontanées. Il appartient à la famille des moracées comme le mûrier.

Il peut atteindre chez nous 7 à 8 m de haut lorsqu'il est conduit en arbre (avec un seul tronc), sinon, il prend la forme d'un buisson à nombreux pieds.
L'écorce est blanc-grisâtre et lisse, les branches ont tendance à s'étaler et à retomber ce qui donne à l'arbre une forme de parasol.
Les grandes feuilles caduques, épaisses et rugueuses, présentent des découpures plus ou moins profondes en 3 ou 5 lobes. Ce feuillage en lui-même constitue un élément décoratif, de plus, pour les figuiers de grande taille, il offre une ombre appréciable.

Les fleurs du figuier sont cachées à l'intérieur de la jeune figue qui constitue donc une inflorescence particulière appelée sycone. Elle est constituée par un réceptacle creux et fermé portant les fleurs et devenant ensuite charnu et sucré ; c'est alors un fruit contenant les graines.
Il existe des figuiers à fleurs mâles non cultivés chez nous et des figuiers à fleurs femelles cultivés pour la production de figues; leurs fleurs n'ont pas besoin de fécondation pour donner des fruits.
On parle de figues-fleurs pour désigner les figues qui ont commencé leur développement en fin d'été pour le poursuivre l'année suivante, elles viennent à maturité en août-septembre.
Les autres, formées en début d'été sur les rameaux de l'année, seront mûres en automne. Certains figuiers portent ces deux types de productions, ils sont dits bifères.
On peut donc tailler les variétés non bifères sans aucun remords ; cependant une taille sévère retardera la fructification dans la saison, ce qui peut être un inconvénient en raison du mauvais temps qui survient en octobre et provoque le pourrissement des figues.

Le figuier n'est pas rustique dans toutes les régions de France, il craint les fortes gelées mais peut repousser de la base. Il faut lui réserver une situation ensoleillée.
Il s'accommode de tous types de sols, même pauvres, cependant il apprécie ceux qui se réchauffent rapidement et la présence de calcaire assure une meilleure qualité des fruits.

La multiplication peut être effectué par marcottage ou par bouturage, on peut également prélever les drageons qui apparaissent en grand nombre.

Il existe plus de 250 variétés cultivées dont chez nous, la figue de Marseille, la Dauphine, la blanche d'Argenteuil, la goutte d'or, la noire de Caromb, etc...
Leurs fruits sont classés en trois catégories ; les figues vertes (ou blanches), les figues grises (ou rouges) et les figues noires (ou violettes).

La valeur nutritive de la figue est élevée , (elle a servi de base à l'alimentation de certains peuples défavorisés) elle se conserve très bien à l'état sec et possède des propriétés pectorales et laxatives.

Le latex que contient cette plante étant caustique, il vaut mieux ne consommer ce fruit qu'à l'état bien mûr reconnaissable aux crevasses qui apparaissent sur sa peau (suivant la variété et s'il n'a pas fait trop sec)et à la goutte de jus sucré qui perle à son orifice.

figuier rouge
figue en coupe