girolle

La girolle ou chanterelle comestible est appelée en latin cantharellus cibarius, c'est un des champignons les plus connus et les plus consommés ; il pousse aussi bien au printemps qu'en été ou en automne, en plaine comme en montagne.

Le chapeau charnu est d'abord convexe, il s'aplatit ensuite pour devenir concave avec des bords ondulés, comme frisés.
Il n'y a pas de vraies lamelles sous le chapeau mais des replis plus ou moins parallèles qui descendent loin sur le pied et qui sont reliés par endroits par des replis transversaux.

Le pied est épais et plein, il constitue le prolongement du chapeau et de termine en pointe.

L'ensemble du champignon est de couleur jaune d'oeuf ou plus pâle suivant les variétés et les arbres sous lesquels il pousse.

Il dégage une odeur fruitée agréable et sa chair ferme a un bon goût un peu âcre, cependant cette amertume disparaît à la cuisson. La girolle devient alors un excellent comestible que l'on peut consommer à la poêle ou cuisinée avec du poulet, du veau ou autre.

En ce qui concerne la reconnaissance de ce champignon quand on le cueille, on ne risque de le confondre qu'avec :
- la fausse girolle ou chanterelle orangée qui est en fait un clitocybe aux lamelles serrées, minces et épaisses, de couleur orangée, elle pousse sous les pins et sapins. Ce champignon est tout de même comestible mais de moins bonne qualité que la vraie
- le clitocybe de l'olivier qui pousse en touffes fournies sur des souches et qui est aussi pourvu de lamelles.
Dans ce cas-là, la confusion est plus grave, ce champignon est dangereux , il provoque des intoxications intestinales avec vomissements et diarrhées.
Pour être sûr d'éviter ce risque, il faut se rappeler que la girolle a des replis sous le chapeau et qu'elle pousse à terre et non sur des vieux troncs.

Ceci étant dit, bonne cueillette et bon appétit ; rien ne vaut quelques girolles que l'on a soi-même récoltées plutôt que beaucoup que l'on aura achetées, en provenance de pays où elles se seront chargées de résidus radioactifs.

Plantes d'août 2002
plantes et météo