logo


Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Janvier 2010 nous a apporté avec générosité tout ce qu'on peut attendre (ou craindre) d'un mois d'hiver : neige, verglas, gelées répétées, peu d'ensoleillement et tout de même suffisamment de précipitations.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de janvier
des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
nb de jours
de gelée
moyenne des maximales
temp le plus haute
nbre de jours où maxi>10°
t.moyenne du mois
pluviométrie
janvier 2010
0,03°
- 11°
17
7,27°
13°
7
3,65°
75,5 mm
moyenne des 31 dernières années
1,55°
- 5,85°
12,72
9,54°
16,65°
14,41
5,56°
66,42 mm

Il apparaît donc que ce mois est nettement plus froid que la moyenne, presque 2° de moins mais aussi plus humide

Les minimales, environ à 2° en dessous de celles du mois précédent, ont varié entre -11° et 9,5°.
il a gelé au cours de 17 matinées.
Les maximales, également en baisse de 2,5°, se sont étagées de - 2,5° à 13°.
Le soleil n'a brillé que pendant 5 journées entières.
Le vent, souvent de secteur Ouest et parfois de celui de l'autan, a contribué à accentuer la sensation de froid.
Les précipitations,
réparties sur 13 jours, ont apporté 75,5 mm d'eau.

La vague de froid qui a sévi pendant une semaine en début de mois, résulte d'une descente d'air sibérien canalisé par un puissant anticyclone sur l'Atlantique Nord.
La rencontre de cet air très froid avec l'air humide provenant d'une dépression méditerranéenne en progression vers le Nord a provoqué les chutes de neige totalement poudreuse du 7, 8 et 9 ; donnant chez nous une couche de 15 cm.
Le froid qui a persisté a donné l'occasion aux enfants et aux plus grands de s'adonner aux joies de la glisse.
Au cours de la 3ème semaine, l'affaiblissement de l'anticyclone a permis l'entrée de dépressions atlantiques.
En fin de mois, le positionnement d'un anticyclone sur l'Atlantique au large de la France et d'une grosse dépression sur l'Europe centrale a, à nouveau, canalisé sur nous, de l'air sibérien, générant une deuxième vague de froid, de moindre importance que la précédente.

Dans la nature, il est évident que la neige, le verglas et les fortes gelées répétées ont mis à mal de nombreux végétaux, surtout ceux réservés aux régions méditerranéennes, que l'on a tentance à planter de plus en plus (mode, réchauffement climatique annoncé).
La quantité d'eau recueillie ce mois-ci est encourageante ; les cours d'eau ont repris un niveau à peu près normal.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de janvier des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
t.la plus haute en °
nbre jours >10°
moy mois en °
pluie en mm
2004
176
2000
13 (2)
1996
- 1(1)
25
1993
12,74
9,5
1992
0
1987
21
1985
- 4,4
- 21,5
3,3
- 0,5
1983
25
1982
5,7
- 1
1
25
9,25
(1) comme en 1988
(2) comme en 2006 rt 2010

Avec ces deux vagues de froid dont la première a été assortie d'un bonne couche de neige, ces températures qui sont restées presque toujours inférieures à la moyenne et son faible ensoleillement, janvier 2010 a donc frappé un grand coup, nous n'avions pas connu de mois de janvier aussi froid depuis 1992, moyenne : -0,9°, 1987, moyenne : -3,5° et 1985, moyenne : -4,4°. Côté pluviométrie, tout va bien pour l'instant.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo