logo
graph janvier 2007
Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Au cours des 3 premières semaines de ce mois, nous avons eu l'impression d'être au cœur du printemps mais la suite nous a fait prendre conscience des réalités de l'hiver.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de janvier des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
nbre de jours de gelée
moyenne des maximales
nbre de jours où maxi>10°
t.moyenne du mois
pluviométrie
janvier 2007
2,82°
10
11,82°
22
7,32 °
30 mm
moyenne de ces 28 dernières années
1,61°
12,55
9,61°
14,52
5,62°
65,07 mm

Si les conditions des 3 premières semaines s'étaient maintenues, janvier 2007 aurait pulvérisé beaucoup de records ; il reste cependant un mois nettement plus chaud que la moyenne et malheureusement, pas assez pluvieux.

Les minimales sont malgré tout en hausse de 2° par rapport à celles du mois précédent.
Les extrêmes ont été -7° et 14° ; les 10 jours de gelée sont regroupés dans les 10 derniers jours.
Les maximales sont aussi aussi en hausse : 1,5° de mieux que celles du mois de décembre.
Elles ont varié entre 1,5° et 20°.
Le soleil a tout de même été relativement présent pour un mois de janvier, il est resté caché seulement durant 13 jours.
Le vent a peu soufflé sauf le 23 où il y a fait craindre la tempête.
Quelques jours avant, le Nord et l'Est de la France avaient été balayés par une vraie tempête, causant des dégâts parfois importants.
Les précipitations réparties en 9 jours, ont apporté seulement 30 mm d'eau, soit 2 fois moins que la normale.
La petite couche de neige, tombée le 23 et pourtant très mince, a mis longtemps à disparaître totalement en raison des températures basses de la fin du mois.
Dans les Pyrénées, la neige et le froid ont permis un rebond d'activité des stations de ski mais sans canons à neige, la couche reste bien modeste.

Les températures douces que nous avons connues durant les 3 premières semaines sont dues à la remontée d'air chaud en provenance de l'Afrique du Nord. La grosse masse anticyclonique qui en était responsable s'est maintenue sur notre pays et a arrêté les perturbations atlantiques.
La situation a changé vers le 21, nous avons eu alors de la pluie et de la neige dues à des dépressions, puis de l'air froid venant de l'Europe du Nord, aspiré par un anticyclone atlantique en position assez haute.

Le froid de décembre avait heureusement mis la plupart des plantes en repos hivernal ; de ce fait, la douceur anormale du début de mois n'a pas provoqué, à quelques exceptions près, de démarrage trop précoce de la végétation.
Par contre le problème du manque d'eau devient de plus en plus préoccupant ; le niveau des cours d'eau est toujours très bas, il en est de même pour les lacs et de nombruses sources sont taries.
La quantité de neige qui recouvre les sommets n'inspire pas beaucoup d'espoir en ce qui concerne les réserves..

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de janvier des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours de gel : 0° ou <0°
moyenne des maxi en °
t.la plus haute en °
nbre jours >10°
moy mois en °
pluie en mm
2004
176
2000
13 (2)
1996
- 1(1)
25
1993
12,74
9,5
1992
0
1987
21
1985
- 4,4
- 21,5
3,3
- 0,5
1983
25
1982
5,7
- 1
1
25
9,25
(1) comme en 1988
(2) comme en 2006


Nous voyons donc que janvier 2007, bien que nettement plus chaud que la moyenne, n'a battu aucun record dans les domaines considérés ici.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo