logo


Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Nous sommes cette fois, bien en plein été avec ce mois de juillet à la fois ensoleillé, suffisamment chaud et aussi, plutôt sec.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de juillet
des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
juillet 2009
15,92°
10.2°
28,24°
33,5°
22,08°
24,5 mm
moyenne des 31 dernières années
15,68°
10,39°
28,24°
34,77°
21,94°
39,82 mm

La température moyenne est donc à près normale et il a plu presque 2 fois moins que d'habitude.

Les minimales ont progressé d'environ 2° par rapport au mois précédent, elles ont varié entre 10.2° et 20,5°.
Les maximales, déjà hautes en juin, ont encore gagné 1,5°
avec des valeurs extrêmes de 21° et 33,5°.
Le soleil, souvent accompagné de nuages, a tout de même brillé pendant 10 journées entières.
Le vent n'a pas n'a pas soufflé très fort ni bien longtemps, le vent d'autan et celui de secteur Ouest se sont partagé les moments de présence..
Les précipitations , faibles ce lois-ci, ont apporté 24 mm d'eau en 8 jours, ce qui représente 3/5 de la quantité habituelle..

Au cours de ce mois, notre région a bénéficié d'une protection anticyclonique lui assurant le beau temps.
De l'air perturbé un peu plus frais et humide a réussi à envahir notre espace, approximativement pendant deux périodes : du 1er au 8 et du 13 au 17.
A cela se sont ajoutés quelques orages, heureusement peu violents sur notre village.
Comme chaque année, les incendies de forêt au déclenchement plus ou moins naturel, ont fait rage, provoquent de gros dégâts et parfois des pertes humaines comme dans le Sud de la France, la Corse ou l'Espagne.

A la campagne, le paysage a encore bien changé d'aspect depuis un mois, les céréales sont moissonnées et les champs paraissent nus à part ceux où les cultures sont encore en cours, tournesol en fin de floraison ou bien maïs sous la douche des arroseurs.
Au verger, les prunes arrivent à maturité ainsi que les poires ; dans notre région, la production d'abricots est assez aléatoire et celle des pêches très problématique si l'on veut éviter les traitements chimiques.

Au potager, c'est la pleine production qui commence avec l'obligation absolue d'arrosage.

La faible pluviométrie a des effets bien visibles sur la couleur de la végétation mais aussi sur le niveau des cours d'eau dont certains sont totalement à sec.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de juillet des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >20°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2006
18,66
15
11
32,63
23
25,65
1996
99
1994
0,5 (2)
1983
39(3)
1981
0 (1)
24,7
3
32,5
1980
11,6
0
18,7
1979
7
0
(1 )comme en 1982, 1981, 1980 et 1979
(2) comme en 1984.
(3) comme en 1982

Juillet 2009 a donc été un mois raisonnablement chaud et ensoleillé ; il a aussi été nettement plus sec que la moyenne, accentuant ainsi les effets du mois précédent.

En ce qui concerne la quantité totale d'eau tombée depuis le début de l'année, nous en sommes actuellement à 455 mm alors que la valeur moyenne depuis 1979 est de 463 mm.
Bien que le manque d'eau se fasse déjà sentir dans de nombreux départements où des mesures de restriction sont en vigueur, l'Ariège n'en est pas encore à ce stade.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo