logo
graph juillet 2007
Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Après un mois de juin peu enthousiasmant, le mois de juillet n'a gâté personne avec des températures parfois automnales associées à des précipitions peu fournies.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de juillet des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
juillet 2007
15,57°
11°
26,58°
32,5°
21,23°
28,5 mm
moyenne des 29 dernières années
15,75°
10,43°
28,30°
34,88°
22,98°
38,28 mm

Nous constatons donc que ce mois a été plus froid que la moyenne, notamment au niveau des maximales et un peu moins pluvieux.

Les minimales ont progressé de 1° par rapport à celles du mois précédent ; elles ont varié entre 11° et 21°.
Les maximales sont en hausse de 1,5°.
Les valeurs extrêmes sont 19° et 32,5°.
Le soleil, bien que souvent présent, a rarement brillé toute la journée sauf pendant 11 jours
Le vent n'a soufflé avec beaucoup de force que pendant 3 jours.
Les précipitations, réparties sur 9 jours, ont apporté 28,5 mm d'eau.

Comme au mois précédent, notre région n'a pas eu à subir les gros orages et surtout les inondations qui ont affecté le Nord de la France et l'Angleterre.


Il y a bien eu des moments de protection anticyclonique mais d'assez courte durée.
La situation qui a le plus souvent prévalu est une position de l'anticyclone dit des Açores, sur l'Atlantique, au Sud-Ouest de la France, (à cette période, il devait se trouver au dessus de notre pays).
Cela a permis aux dépressions venues de l'Ouest de pénétrer, apportant air frais, humidité ou parfois neige sur les sommets (7 -8 juillet).
Pendant ce temps, le sud de l'Europe, protégé par un énorme anticyclone a souffert de canicule.

A la campagne, les moissons sont terminées, le tournesol est en fleurs et les champs de maïs ou de soja sous irrigation.

Au jardin, c'est le début de la pleine production mais les épisodes frais ou humides ont favorisé l'apparition des maladies telles que le mildiou.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de juillet des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >20°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2006
18,66
15
11
32,63
23
26,65
1996
99
1994
0,5 (2)
1983
31,4
39(3)
1981
0 (1)
24,7
3
32,5
1980
11,6
0
18,7
1979
7
0
(1 )comme en 1982, 1981, 1980 et 1979
(2) comme en 1984.
(3) comme en 1982

Juillet 2007 a donc laissé une impression d'été pourri en raison de sa fraîcheur (4,5° de moins en moyenne par rapport à 2006), pour ce qui est de la pluviométrie, rien de catastrophique bien qu'elle soit un peu faible. Par contre, dans le Midi méditerranéen, la pénurie sévit et les incendies de forêt se multiplient.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo