graph juillet 03

Dans la continuité des mois exceptionnels, en voici encore un particulièrement chaud, ensoleillé et désespérément sec.

Tout d'abord, comparons ce mois aux autres mois de juillet des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
nbre de jours où mini = ou > 20°
moyenne des maximales
nbre de jours où maxi >à 30°
t.moyenne du mois
pluviométrie
juillet 2003
18,02°
10
30,9°
19
24,4
2 mm
moyenne des 25 dernières années
15,5°
2,5
27,9°
10
21,7°
40,7 mm


Les températures se situent environ à 3° au dessus de la moyenne, ce qui est un record et la pluviométrie est dérisoire.

Les minimales sont au même niveau que celles du mois précédent qui constituait déjà une exception.
Elles se sont maintenues sans grandes irrégularités aux environs de 18° , la plus basse étant de 13,5°.

Les maximales ont progressé de 1° par rapport à celles de juin.
Elles ont oscillé entre 23,5° et 38°avec 19 jours de canicule (au-dessus de 30°).

Le soleil a brillé infatigablement
puisqu'il n'a été absent que pendant 2 jours et n'a été caché par aucun nuage, du matin jusqu'au soir, pendant 16 jours.

Le vent a soufflé pendant 12 jours il s'agissait, la plupart du temps, de vent de secteur Ouest qui a accéléré l'effet de dessèchement.

La pluviométrie, ridiculement faible, a apporté 2 mm d'eau en 2 jours !

Toutes ces conditions ont concouru à aggraver l'état de déficit hydrique qui sévissait déjà en juin.
Notre département ne fait pas partie, pour l'instant, des zones les plus touchées où les restrictions dans l'utilisation de l'eau s'avèrent nécessaires.

La couleur verte semble avoir déserté les champs, les prés, les bords de routes et les pelouses, sauf pour les endroits irrigués, pour les arbres qui ont perdu pas mal feuilles et les haies dont de nombreux arbustes ont carrément "grillé".
Il est clair que les rendements des cultures non irriguées vont être désolants ; il suffit pour s'en convaincre de voir l'état pitoyable des champs de maïs, le tournesol, de soja ou de sorgho.
Au jardin d'agrément comme au jardin potager, la corvée d'arrosage est indispensable et, malgré cela, les plantes ne poussent pas ni ne fructifient pas correctement.
Malgré cela, des arbres fruitiers nous ont donné à savourer les premières poires et prunes, de taille anormalement petite, mais en nombre parfois important.
Au potager, c'est la pleine période des légumes d'été : haricots verts, aubergines, courgettes, poivrons, tomates très en avance cette années, etc...

Une consolation, pour le moment, aucun souci en ce qui concerne la tonte des pelouses, elles ressemblent plutôt à des paillassons.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de juillet des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >20°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2003
18,02
13,5
10
19
24,4
1996
99
1994
0,5 (2)
1983
31,4
39(3)
1981
0 (1)
24,7
3
32,5
1980
11,6
0
18,7
1979
7
0
(1 )comme en 1982, 1981, 1980 et 1979
(2) comme en 1984.
(3) comme en 1982

En conclusion, juillet 2003 a été un mois très chaud et très sec et on peut craindre que la situation empire en consultant les prévisions à moyen terme.
Le président du Conseil Général de la région Midi-Pyrénées soulignait aujourd'hui la gravité de la situation de sécheresse, inégalée au moins depuis un demi-siècle, qui allait compromettre les cultures et l'élevage, pour cette année, bien sûr, mais aussi pour l'avenir.
Heureusement, pour le moment, notre région n'a pas à faire face aux grands incendies à répétition qui ravagent d'autres contrées du Midi.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo