logo


Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Le mois de juillet n'a pas été la réplique de celui de l'année précédente ; les températures sont restées globalement dans la moyenne et les précipitations , bien que plus importantes sont nettement insuffisantes.

Comparons tout d'abord ce mois, aux autres mois de juillet des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
juillet 2004
16,68°
11°
28.04°
34,5°
22,3°
24 mm
moyenne des 26 dernières années
15,5°
10,1°
27,9 °
35,2°
21,7°
40,7 mm

Nous voyons donc qu'il s'agit d'un mois de juillet légèrement plus chaud que la moyenne mais deux fois plus sec.

Les minimales sont en progression de moins de 1° par rapport au mois précédent : cela est dû à la période fraîche qui a sévi du 5 au 15. Elles ont évolué entre 11° et 22,5°.

Les maximales ont suivi le même profil ; avec 0,6° de mieux en moyenne qu'en juin, elles ont varié entre 19,5° et 36,5°.

Le soleil n'a été absent que pendant 7 jours.

Le vent a soufflé pendant environ 15 jours avec une prédominance au nord-ouest, ce qui est assez rare chez nous.

Les précipitations étalées su 8 jours ont apporté seulement 24 mm d'eau, ce qui est 2 fois plus faible que la moyenne.

La conjugaison de l'ensoleillement important, d'une période de vent assez fort et de faibles précipitations a accentué encore le dessèchement déjà bien évident à la fin juin.
La nature présente donc
un aspect "grillé" et seuls les endroits arrosés gardent leur couleur verte ; les arbres et arbustes indigène résistent encore.
Pour les agriculteurs, l'irrigation est de plus en plus de rigueur et les moissons sont terminées avec un rendement moyen.

Au potager l'arrosage devient une nécessité quotidienne, moyennant quoi il est possible de récolter haricots verts, tomates, aubergines, courgettes, etc.
Au jardin d'agrément, beaucoup de plantes réclament aussi fréquemment leur ration d'eau.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de juillet des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >20°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2003
18,02
13,5
10
19
24,4
1996
99
1994
0,5 (2)
1983
31,4
39(3)
1981
0 (1)
24,7
3
32,5
1980
11,6
0
18,7
1979
7
0
(1 )comme en 1982, 1981, 1980 et 1979
(2) comme en 1984.
(3) comme en 1982

En résumé, juillet 2004 n'a battu aucun record au niveau des caractéristiques étudiées ici.
Tout en restant à peu près dans la norme au niveau de la température moyenne du mois, il se situe à plus de 2° au dessous de celle de 2003.
Reste le problème de l'eau, le déficit dure depuis 3 mois pendant lesquels il est tombé en tout 82,5 mm d'eau au lieu de 191 mm ( valeur moyenne) ; le niveau des cours d'eau suscite déjà des inquiétudes sans que l'on soit chez nous en état de catastrophe comme dans certaines régions de France.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo