Le pied bleu ou lepista nuda est parfois encore appelé rhodopaxillus nudus ou tricholoma nudum ; ce champignon remarquable qui pousse dans les sous-bois de feuillus ou de conifères se rencontre souvent en groupes à diverses saisons, notamment en fin d'automne; en hiver, parfois au printemps.

Son chapeau lisse et humide de 6 à 15 cm de diamètre est d'abord convexe à bordure enroulée, ensuite, il s'aplanit puis se retourne ; sa bordure se déroule progressivement, elle peut présenter des ondulations ou des plis.
La couleur de ce chapeau est variable bleu-violacé, grisâtre ou brunâtre mais toujours avec une zone centrale fauve.

Les lames serrées et minces se rétrécissent au voisinage du pied (elles sont sinuées) puis redescendent un peu (décurentes).
Leur couleur est lilas-bleuâtre puis chamoisée avec l'âge ; elles produisent des spores rosées.


Le pied légèrement bulbeux et cotonneux à la base a une structure fibrlileuse.
Sa couleur générale est bleu-améthiste, elle présente des traînées ocres vers la base.
Au voisinage du chapeau, ce pied semble couvert d'une sorte de poudre claire (pruine).
La chair lilas qui tire sur le brun avec l'âge, est épaisse dans le chapeau, elle dégage une forte odeur fruitée aromatique.


Bien que le lepista nuda soit considéré comme bon comestible, il faut tout de même prendre des précautions.
Tout d'abord dans sa détermination car si on le confond avec d'autres lepista, cela ne prêtera pas à conséquence puisqu'ils sont comestibles, par contre s'il s'agit d'un cortinaire, ce la devient plus sérieux.
D'autre part, le pied bleu cru est considéré comme toxique.
On aura intérêt à ne consommer que des sujets jeunes au chapeau bien convexe et savoir qu'il peut y avoir des réactions d'intolérance,surtout si la cuisson est insuffisante.