logo
La luzerne

luzerne

La luzerne, medicago sativa en latin, est une plante vivace fourragère originaire d'Asie ; elle appartient à la famille des papilionacées ou légumineuses ; on l'appelle encore alfalfa.

Les racines épaisses de cette plante sont très particulières car elles peuvent s'enfoncer à plusieurs mètres pour puiser les éléments minéraux.
En outre, elles hébergent une bactérie de la famille des rhizobium avec laquelle la plante forme un couple où chacun tire bénéfice de l'autre. Cette association s'appelle une symbiose ; la luzerne fournit des sucres à la bactérie qui, en échange l'approvisionne en ammonium, aliment minéral obtenu à partir de l'azote de l'air.

La tige dressée peut atteindre 1 m de haut, elle porte des feuilles nombreuses, vert -bleuté et à 3 folioles comme celles du trèfle.

Les fleurs violettes avec des nuances bleues, jaunes ou blanches sont groupées en une grappe de 2 à 5 cm de long.

Les fruits secs qui leur succèdent sont des gousses curieusement spiralées qui noircissent à maturité.

Cette plante se multiplie par semis au printemps ou en fin d'été.

La luzerne a besoin de chaleur et d'un sol profond, riche en calcium et sans humidité stagnante.

 

Cette plante qui est l'une des plus cultivées au monde, constitue un précieux aliment pour le bétail.
Elle est très riche en acides aminés (éléments de base des protéines),mais aussi en minéraux dont le calcium, le fer, le phosphore, le zinc ou le cuivre ainsi qu'en vitamines A et K. Elle contient également une substance qui agit de la même manière qu'une hormone féminine. De plus elle constitue une source importante de chlorophylle.
La consommation de luzerne dans certaines conditions de quantité et d'humidité peut provoquer, chez les vaches par exemple, un accident qui aboutit à la mort sans intervention rapide ; il s'agit du météorisme qui est une accumulation d'une grande quantité de gaz dans l'estomac et qui ne peut être évacué naturellement.
Depuis peu, des variétés qui réduisent beaucoup cet inconvénient ont vu le jour.

Avant de quitter les utilisations agricoles, il faut dire que cette plante, grâce à sa coopération avec la bactérie qui fixe l'azote de l'air, constitue un excellent engrais vert qu'il suffit d'enfouir, ce qui permet d'économiser les engrais chimiques azotés.

Il est évident qu'en raison de sa composition chimique exceptionnelle, la luzerne constitue une plante médicinale de choix, elle est tonique et reminéralisante, luttant contre l'acidification , elle a a des effets purifiants et désintoxiquants pour les tissus ; enfin elle prévient et combat l'excès de cholestérol.
Ses graines germées , riches en vitamines et minéraux, peuvent être consommées crues, elles ont un goût délicat.
Elles entrent aussi dans la composition d'une boisson diététique appréciée par les athlètes.

Nous sommes encore loin d'avoir exploré toutes les utilisations de la luzerne, depuis quelques années les biotechnologues se sont penchés sur son cas et ne sont pas près de l'abandonner.

Les chercheurs ont modifié génétiquement la bactérie rhizobium qu'elle héberge en lui transférant des gènes pour la rendre plus productive en aliments minéraux . Ces microbes modifiés (OGM) servent à enrober les graines de luzerne.
Le rendement de la plante sera ainsi augmenté au risque peut-être de rendre plus envahissantes certaines mauvaises herbes qui "fonctionnent " comme la luzerne.

Enfin et surtout, la luzerne est une plante inégalable pour les opérations de transgénèse visant à lui faire produire des protéines médicamenteuses pour les humains !
Il suffit pour cela de lui transférer le gène humain nécessaire ; des essais avaient été faits avec des bactéries, le maïs ou le tabac mais les protéines fabriquées par la luzerne sont beaucoup plus compatibles avec l'organisme humain.
Il suffit, à partir de la plante modifiée, d'extraire régulièrement de ses feuilles le médicament qu'elle a fabriqué.
Un champ d'expérimentation immense s'ouvre donc avec l'utilisation de la luzerne transgénique.

fruit luzerne

Fruit de la luzerne