logo
graph mai 2005
Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Après mois d'avril 2005 qui s'est terminé dans des conditions quasi estivales, ce mois de mai s'est déroulé de façon tranquille, sans grands excès dans les températures ni les précipitations.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de mai des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
Mai 2005
11,35°
22,15°
29.5°
16,75°
58 mm
moyenne des 25 dernières années
10,19°
4,07°
20,91 °
28,8°
15,6 °
86,8 mm

Nous voyons donc qu'il s'agit d'un mois clément et peu arrosé.

Les minimales sont en hausse de près de 4° par rapport à celles du mois précédent.
Cette année, la période des Saints de Glace (les 11, 12 et 13 mai) n'a pas justifié sa réputation et en tout, il n'y a eu que 8 matinées avec une température inférieure à 10°.
Les valeurs extrêmes ont été 6°et 16,5°.
Les maximales sont aussi en hausse de 4° par rapport à celles d'avril. pratiquement stables durant la première moitié du mois, elles ont accusé des écarts importants par la suite ; on a connu des chutes de près de 10° du jour au lendemain par 2 fois.
Les valeurs extrêmes sont 13,5° et 29,5°.
Le soleil a eu souvent du mal à régner en maître dans le ciel, il n'y est totalement parvenu que pendant 7 journées
Le vent a été assez bien présent et l'on a subi des alternances de vent d'Ouest et de vent d'autan.
Les précipitations n'ont apporté que 58 mm d'eau en 9 jours ; l'essentiel étant tombé le 13 avec 30 mm.

A la campagne, les pois et le colza ont terminé leur floraison, les jeunes pieds de tournesol, de maïs ou de soja sont en pleine poussée.
Toutefois, le manque d'eau commence à se faire sentir et une bonne pluie serait bénéfique au "remplissage" des épis de blé.
Au jardin, les froids tardifs n'étant plus à craindre, les semis et plantations vont bon train ; les audacieux qui ont eu l'heureuse idée de planter avant les Saints de Glace n'ont qu'à s'en féliciter.
Par contre, la poussée de la végétation s'accompagne particulièrement en ce mois-ci, d'inévitables et répétitifs travaux de tonte ou de coupe.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de mai des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >15°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou>25°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2001
     
34,5
1999
12,5
8,5
6 (1)
1989
24,1
14
17,98
19,5
1986
0;5
1984
7
0 (2)
17,1
0 (3)
24
12
139,5
(1 )comme en 2000 ; (2) comme en 2004, 1998, 1991, 1988, 1987, 1982, 1981, 1980, 1979 ; (3) comme en 1980

Mai 2005 dans notre région n'a donc rien eu d'exceptionnel, il a été un peu plus chaud et moins humide que la moyenne.
Par contre, le manque d'eau devient sérieusement inquiétant dans de nombreux départements, notamment de l'Ouest de la France et, s'il ne pleut pas abondamment, il en sera rapidement de même ici.
A titre indicatif, chez nous, il est tombé 246 mm d'eau depuis le début de l'année alors que la moyenne depuis 26 ans est 352 mm ; les valeurs extrêmes ont été pour cette période 190,5 mm en 1983 et 557.5 en 1979.