graph mars

Le mois de mars 2002 a été marqué par une période humide avec des températures moyennes entre 5° et 10°, à laquelle a succédé une longue période sèche, ventée et ensoleillée.

Les températures minimales ont une moyenne de 5,6°, elles n'accusent pas une hausse très nette par rapport à février, le nombre de jours de gelée est seulement de 3.
Les maximales ont, par contre bien progressé ( 16,6° de moyenne ) ; elles se sont maintenues aux alentours de 20° pendant 13 jours et le cap des 25°a été franchi le 22.

C'est surtout le vent qui a marqué cette période par sa durée, ( 13 jours de vent d'autan ; 12 jours de vent à dominante ouest ) et, parfois par son intensité ( le 14 et le 29 ).

La pluviométrie a été modeste, 35 mm d'eau seulement en début de mois.
La combinaison de tous ces facteurs, à savoir : peu de pluie, soleil et vent en abondance, a contribué à accentuer le déficit en eau du sol, à tel point que la croissance de certaines plantes est fortement ralentie. La couleur des champs de blé, de pois, ou de féveroles, par son aspect plus pâle et plus terne témoigne bien de ce manque d'humidité.
Par ailleurs, le niveau des cours d'eau et des lacs de retenue est anormalement bas pour la saison et les pêcheurs rentrent rarement satisfaits.

Les promeneurs qui parcourent les sous-bois ne trouvent plus un seul endroit où le sol soit souple ; la marche sur les tapis de feuilles mortes, produit, à chaque pas, des craquements dus à l'écrasement et, au lieu de donner une impression de moelleux, le terrain facilite la glissade sitôt qu'il est en pente. On peut craindre que, dans de telles conditions, le feu ne vienne à prendre dans les bois comme cela s'est produit dans le Médoc.
Quant aux amateurs de champignons, il ne leur reste plus qu'à aller arroser régulièrement les mousseronnières,en prenant garde de ne pas éveiller les soupçons, pour espérer cueillir les fameux tricholomes Saint Georges.

Voyons, pour terminer, ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de mars des années précédentes.

moyenne du mois en °C nombre de jours de gelée pluviométrie en mm
mars 2002 11,1 3 35
mars 2001 12,3 0 97
mars 2000 9,8 6 63
mars 1999 9,6 3 33
mars 1998 8,9 7 32

Enfin, quelques exemples pour la période 1984-1998 :

moyenne du mois en °C nombre de jours de gelée pluviométrie en mm
mars 1997 10,5 8 10,5
mars 1994 12,1 2 36
mars 1988 8,1 9 103
mars1985 6,9 11 79,
mars1984 6,9 10 35

Ce mois de mars 2002 figure donc parmi les plus chauds et les moins humides ( sauf pour 1997 ).

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo