La mercuriale annuelle ou mercurialis annua est une mauvaise herbe très commune qui pousse un peu partout, elle appartient à la famille des euphorbiacées.

La plante, généralement glabre, produit une racine pivotante et une tige quadrangulaire vert jaunâtre qui se ramifie avec des nœuds épais. Elle atteint 20 à 40 cm de haut et ne laisse pas écouler à la cassure, de suc laiteux comme les euphorbes .
Les feuilles opposées, lancéolées, dentées et munies d'un court pétiole, dégagent au froissement, une odeur plutôt désagréable. A leur sortie, elles sont roulées en cornet.

De juillet à novembre, cette mercuriale fleurit mais de façon assez discrète.
Comme la plante est dioïque, il existe des pieds mâles dont les fleurs sans pétales sont bien visibles bien que petites, de couleur verdâtre et regroupées en épis dressés partant de l'aisselle des feuilles. Ces fleurs ont une odeur de miel et présentent la particularité de pouvoir être projetées à 10 ou 20 cm de distance ; le pollen est transporté par le vent et les insectes.
Les pieds femelles ont généralement le feuillage plus fourni et il faut y regarder de près pour distinguer les petites fleurs en groupes réduits, portées par un court pédoncule, également à l'aisselle des feuilles.

Les fruits sont des capsules poilues de 2 à 3 mm, elles sont composées de 2 coques. Les graines sont ovoïdes, ridées et couvertes d'un réseau clair ; les fourmis les disséminent.

Il existe d'autres espèces de mercuriale dont mercurialis perennis qui est vivace et fleurit au printemps.

La mercuriale est une plante toxique et, utilisée avec précaution, elle a des vertus laxatives.

fleurs mâles

Ci-dessus, fleurs mâles
ci-contre, extrémité d'un pied femelle
pied femelle