logo
Le mimosa

mimosa

Il existe plusieurs centaines d'espèces d'acacia dont plusieurs espèces de mimosa telles que le mimosa des quatre saisons appelé acacia retinodes ( nous en reparlerons).
Ces acacias sont parfois épineux ou bien leurs feuilles, appelées phyllodes, ne sont que des pétioles aplatis.

De nombreux acacias possèdent des propriétés intéressantes :
- certains sont utilisés à des fins médicinales (contre la fièvre, la diarrhée, etc..).
- d'autres produisent des résines ou gommes alimentaires ( gomme arabique, cachou,..)
- d'autres fournissent des colorants
-d'autres fournissent des essences utilisées en parfumerie
- d'autres fournissent un bois apprécié
- enfin le feuillage de beaucoup d'acacias est donné à manger au bétail.

Le mimosa qui embaume de son puissant parfum les jardins méditerranéens est en réalité un acacia, le plus souvent : l'acacia dealbata originaire d'Australie ; il appartient à la famille des légumineuses.
Autre précision, l'arbre épineux appelé chez nous acacia est en réalité un robinier ( robinia ).

Le mimosa qui nous occupe ici est un arbre à croissance rapide qui peut dépasser les 10 m de haut contre 20 dans son pays d'origine!
Son écorce est lisse, vert-bleuté et les jeunes rameaux sont couverts d'une pruine (matière poudreuse et cireuse) blanchâtre.
Les feuilles persistantes, de grande dimension, sont composées , et ont une structure bipennée. Leur couleur est vert -bleuté, légèrement argentée ; les folioles ont tendance à se refermer si les conditions sont défavorables.

C'est la floraison qui confère à cet arbre un attrait tout à fait incontestable.
Tout d'abord elle intervient très tôt, dans notre région en janvier si le temps a été clément.
Ensuite, elle est extrêmement abondante, allant jusqu'à masquer le feuillage.
Enfin, elle dégage un parfum pénétrant que certains trouvent trop puissant.
Les fleurs sont groupées en grappes bien ramifiées, chaque pompon est en réalité une inflorescence très ramassée (un glomérule) et d'où seules émergent les étamines jaunes.

Les fruits qui apparaissent ensuite sont peu attractifs, il s'agit de gousses brunâtres et aplaties.

Cet arbre décoratif par son feuillage persistant bleuté et par sa floraison, demande à être installé dans un sol non calcaire et qui ne retient pas trop l'eau.
On pourra le tailler après la floraison sans précaution particulière.
Comme toute légumineuse cette plante abrite dans ses racines des bactéries qui lui fabriquent des aliments azotés à partir de l'azote de l'air ; le mimosa n'épuise donc pas le sol mais il l'enrichit.

La multiplication s'effectue par semis, greffage ou, plus simplement prélèvement des nombreux drageons qui apparaissent à son pied.
Les gelées importantes peuvent provoquer des dégâts à partir de - 10° à - 12°. Cependant, même si l'arbre paraît totalement mort, il repoussera très certainement à partir de sa partie souterraine.