montbretia

Le montbretia que l'on cultive fréquemment dans les jardins s'appelle en réalité crocosmia crocosmiflora, c'est une plante vivace de la famille des iridacées.

La partie souterraine rustique se présente sous forme d'un petit bulbe qui en produit de nombreux autres pendant la période active.

Les feuilles lancéolées rappellent celles du glaïeul, elles forment une touffe qui disparaît en hiver.

De juillet à fin août, des hampes de 40 à 60 cm de haut portent de beaux épis de fleurs aux couleurs flamboyantes.

Les fruits verts qui leur succèdent sont vaguement globuleux et bosselés.

La multiplication de cette plante ne pose pas le moindre problème, ce serait plutôt la limitation de son pouvoir envahissant qui en poserait. En effet, les touffes ne tardent pas à s'épaissir et en former de nouvelles aux alentours. Il suffit donc de prélever les bulbes indésirables pour les installer ailleurs.
Pour les patients qui aiment la difficulté, le semis est possible.


En ce qui concerne le sol, cette plante n'est pas exigeante, il vaut mieux tout de même qu'il soit léger mais pas trop sec.

Ce montbretia qui doit son nom au botaniste Montbret, est en fait un hybride issu du croisement de 2 espèces de crocosmia.
De nouveaux hybrides ont vu le jour, ils diffèrent par leur taille, la couleur de leur floraison et leur rusticité.