logo
La morille commune

morchella

La morille commun
e ou morchella vulgaris est un champignon très recherché qui pousse au début du printemps dans les bois clairs, les bordures de chemins, les parcs ou les vergers ; on la trouve en général sous les frênes, les ormes, les charmes ou les pommiers.

Il n'y a aucun problème pour identifier une morille à l'aspect de sa tête ressemblant à une éponge à gros trous.
En réalité, si l'on coupe longitudinalement ce champignon, on se rend compte qu'il est totalement creux.
Le pied cylindrique, de 5 à 10 cm de hauteur, élargi à la base, est jaunâtre.
Le chapeau ou tête, de 5 à 15 cm, a une forme arrondie, puis allongée, il porte des alvéoles assez profondes de forme irrégulière et aux arêtes claires.
C'est sur la surface de ces alvéoles que sont fabriquées les spores assurant la reproduction de l'espèce.
La couleur de cette tête est brun sombre puis elle s'éclaircit pour devenir ocrée.

La chair de cette morille à consistance caoutchouteuse ne doit jamais être consommée crue ou insuffisamment cuite car elle contient un produit toxique provoquant la destruction des globules rouges.
Par contre, après une bonne cuisson, la morille devient un comestible de premier choix au goût délicat et il existe de nombreuses recettes pour la cuisiner.
Dernier bémol, il vaut mieux ne pas en manger trop souvent ou en trop grande quantité sinon, il y a risque de troubles digestifs. La solution en cas de cueillette importante est de faire sécher ces champignons.

Il existe plusieurs espèces et variétés de morilles qui diffèrent par leur taille, la forme et la couleur de leur tête et surtout par l'aspect et la disposition de leurs alvéoles ; elles sont cependant toutes comestibles.
coupe

Plantes d'avril 2006
plantes et météo